Analyse du gène de la Yemanucléine-alpha (yem-alpha) : un nouvel acteur essentiel de la méiose ovocytaire de drosophile

par Régis Meyer

Thèse de doctorat en Sciences chimiques et biologiques pour la santé. Génétique

Sous la direction de Ounissa Aït Ahmed.

Soutenue en 2006

à Montpellier 1 , en partenariat avec Université de Montpellier I. Faculté de médecine (autre partenaire) .


  • Résumé

    Ce travail s'inscrit dans une analyse de la méiose ovocytaire chez Drosophila melanogaster. Notre équipe avait montré que la Yemanucléine-alpha (Yem-alpha) est une protéine spécifique du noyau de l'ovocyte, conservée chez les vertébrés. Nous décrivons la première mutation (yem1) qui affecte un des domaines conservés de Yem-alpha. Elle se traduit par un arrêt de la méiose ovocytaire dans la transition métaphase I-anaphase I, première preuve de l'existence d'un checkpoint à cette étape. Une analyse génétique et cytologique montre que ce blocage répond à un défaut de l'orientation des kinétochores soeurs en métaphase I. En accord avec ces résultats, Yem-alpha est trouvée associée aux centromères des chromosomes méiotiques. La distribution des crossing overs est affectée chez le mutant yem1. La mise en évidence de l'association de Yem-alpha au complexe synaptonémal est en accord avec un effet sur la recombinaison.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (153 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 141-153

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TU 2006.MON-16
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TU 2006.MON-16
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 7669
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.