Co-ordinations motrices interpersonnelles non-intentionnelles : contribution méthodologique et expérimentale

par Johann Issartel

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Ludovic Marin et de Marielle Cadopi.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'objectif de ce travail de recherche porte sur la caractérisation des processus de co-ordinations interpersonnelles non-intentionnelles. Pour cela nous avons mis en place des situations expérimentales dans lesquelles les mouvements des participants n'étaient soumis à aucune contrainte cinématique. La tâche des sujets (seul ou en couple) était de bouger leur avant-bras droit, dans le plan sagittal. Notre but était d'analyser : i) la dynamique intrinsèque individuelle (ou signature motrice) et ii) la dynamique des co-ordinations émergeant entre deux personnes. Globalement, les résultats révèlent des co-ordinations préférentielles entre les personnes et le maintien de la signature motrice individuelle. Ils indiquent également l'émergence de co-ordinations non-intentionnelles et ce, même lorsqu'il était spécifiquement demandé aux sujets de ne pas se coordonner avec la personne avec laquelle ils étaient appariés. Nous avons basé nos interprétations sur le système de contraintes proposé par Newell (1985) que nous avons revisité et adapté à l'étude des co-ordinations interpersonnelles. L'ensemble de nos résultats montre que la nature des patrons de co-ordinations réalisés par les sujets dépend de l'interaction de trois types de contraintes : i) celles liées aux organismes (comme l'expertise : danseurs vs. Non-danseurs), ii) celles liées aux tâches expérimentales et iii) celles liées aux environnements (interaction ou non entre les sujets). La particularité de nos situation expérimentales nous a également conduit à développer un outil méthodologique : l'analyse croisée en ondelettes. Cette méthode permet l'analyse de l'évolution temporelle des fréquences de mouvements ainsi qu'une quantification de la phase relative de chacune de ces fréquences. Dans l'ensemble, cette thèse nous a permis de valider expérimentalement une nouvelle méthode d'analyse ainsi qu'un modèle théorique original pour l'étude des co-ordinations interpersonnelles.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (148 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 138-148

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Médecine-Unité pédagogique médicale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TX 2006.MON-5
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section des sciences et techniques des activités physiques et sportives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TX 2006.MON-5
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TX 2006.MON-5
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 7307
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.