Relations entre amibes libres, légionelles et pseudomonas dans divers environnements techniques et en co-cultures

par Laurent Cavalie

Thèse de doctorat en Science du médicament

Sous la direction de André Rambaud.


  • Résumé

    Ce travail traite des inter-relations entre Legionella pneumophila, Pseudomonas aeruginosa et les amibes libres en milieu hydrique. En effet, ces protozoaires pourraient être de véritables vecteurs bactériens voire amplificateurs. Il se greffe parallèlement un problème sanitaire puisque les légionelles ont l’origine d’épidémies dont le point de départ est un environnement hydrique contaminé. De plus, certaines amibes libres et P. Aeruginosa ont aussi un pouvoir pathogène. Un état des lieux a donc été réalisé sur leur présence dans divers environnements techniques. Les amibes libres y sont très présentes et l’on ne retrouve des légionelles qu’en leur présence. Cette hypothèse a alors été étudiée in vitro en eau thermale préalablement stérilisée. Elle confirme que certains genres amibiens permettent la multiplication des légionelles à l’inverse du genre Willaertia. Les P. Aeruginosa quant à eux entraînent la lyse amibienne par synthèse de facteurs de virulence.

  • Titre traduit

    Relationships between free living amoebae, legionella and pseudomonas in different technical environment and in coculture


  • Résumé

    This work treats interrelationships between Legionella pneumophila, Pseudomonas aeruginosa and free living amoebae in water. These protozoa could be true bacterial vectors or even amplifiers. There is an added medical problem since Legionella may cause outbreaks whose starting point is a contaminated hydrous environment. Moreover, certain free amoebas and P. Aeruginosa also have a pathogenic capacity. Different hydrous environments were tested for the presence of these organisms. Free amoebae were found in many environments and Legionella were only found in their presence. This assumption was then studied in vitro in sterilized thermal spring water. It confirms that certain amoebic genera allow the multiplication of Legionella contrary to Willaertia genera. P. Aeruginosa, on the other hand involve amoebic lysis by synthesis of factors of virulence.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (227 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 207-223

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TP 2006.MON-14
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 7133
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.