Les protéines kinases C : contrôle de la translocation de PKC epsilon et identification d'une séquence d'adressage au contact cellule-cellule

par Barthélémy Diouf

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé. Biologie cellulaire et moléculaire

Sous la direction de Dominique Joubert.


  • Résumé

    Les protéines kinase C font partie de la famille des AGC kinases. Elles sont activées par différents stimuli. Elles sont adressées vers différentes localisations subcellulaires où elles exercent plusieurs fonctions biologiques par la phosphorylation de leurs substrats. Cette localisation subcellulaire varie non seulement suivant le stimulus mais aussi suivant l'isoforme et le type cellulaire. Dans les cellules GH3B6 d'hypophyse de rat, les PKC sont adressées à différentes localisations après stimulation par le PMA et la TRH. Ainsi PKC alpha et PKC epsilon sont adressées Sélectivement au contact cellule-cellule alors que PKC beta et delta sont adressées partout au niveau de la membrane sans sélectivité. Cet adressage est différent dans l'espace mais aussi dans le temps avec l'existence d'une cascade coordonnée d'activation faisant que l'adressage de PKC alpha dépend de celle de PKC beta, et celui de PKC epsilon dépend de celui de PKC alpha. PKC alpha et PKC epsilon ont respectivement un acide aminé D ou E importants dans leur adressage. En effet, la mutation D294G dans PKC alpha découverte dans les cancers d'hypophyse et de thyroïde, provoque une perte de la sélectivité d'adressage au contact cellule-cellule. La mutation de l'acide aminé correspondant E374G dans PKC epsilon provoque le même effet dans l'adressage alors que la mutation de l'acide aminé correspondant dans PKC beta de S en D provoque un adressage au contact cellule-cellule de cette isoforme. Dans PKC epsilon se trouve une séquence comprenant l'acide aminé E374 appelée 3CTS (" Cell-Cell Contact Targeting Séquence, et capable d'adresser la PKC delta, la Chimaerine-alpha1 et la GFP au contact cellule-cellule. Mais pour la GFP elle a besoin d'un domaine d'ancrage à la membrane comme le domaine C1 pour s'y accumuler. Cette séquence est caractérisée par la présence d'une hélice amphipathique importante pour la déséquestration/séquestration de l'enzyme dans le cytoplasme. En effet toute perturbation de cette hélice par la mutation d'une I363 en position centrale empêche la translocation de la protéine Elle contient aussi un (en position 368) des deux sites de liaison de 14-3-3 à la protéine entière. Le deuxième site se trouve en position 346. L'interaction de 14-3-3 avec 3CTS passe par une phosphorylation de S368 qui est PMA dépendante. L'interaction entre 14-3-3 et la PKC epsilon est augmentée par une stimulation par le PMA. L'abolition de toute interaction entre 14-3-3 et PKC epsilon provoque une augmentation du nombre de cellules dans lesquelles il y a une translocation au contact cellule-cellule et diminue le nombre de cellules dans lesquelles il n'y a pas de translocation. Cette interaction avec 14-3-3 est indépendante de E374 qui est responsable de la spécificité d'adressage. La déstructuration de l'hélice abolit cette interaction.

  • Titre traduit

    Protein kinase C : control of PKC epsilon translocation and identification of a cell-cell contact targeting sequence


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (111 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f 86-111

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TP 2006.MON-4
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 6896
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.