La création salariale dans les pays arabes (Liban, Egypte, Jordanie et Tunisie) : A la lumière des grands systèmes français et américains

par Charbel Nassar

Thèse de doctorat en Droit privé

Sous la direction de Michel Vivant.

Soutenue en 2006

à Montpellier 1 .


  • Résumé

    La propriété intellectuelle est une matière qui ne cesse d'être pensée à la lumière de plusieurs considérations d'ordre économique, social et culturel. La création acquiert de plus en plus une importance du fait qu'elle soit et le devienne davantage une source de renommée et de bénéfice. Quant à la renommée, on pense tout de suite au créateur. C'est à lui que revient normalement la paternité et donc c'est à lui d'en profiter. Quant au bénéfice, les choses deviennent différentes. Les questions se posent lorsque la création est re��alisée à travers un support financier d'une personne autre que le créateur. Nous visons ici l'employeur. La difficulté est donc dans la création qui existe évidemment grâce aux efforts intellectuels du créateur mais aussi et surtout grâce à des investissements sans lesquels elle n'a pas pu être créée. Que pourrait être la position des pays arabes? Qu'en est-il de l'influence des grands systèmes?


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (414 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 389-414 (111 références). Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : KTH 2006 NAS
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.