Violence en contexte scolaire : le cas du bullying : approches psychosociales et clinique

par Barbara Elisabeth Houbre

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Cyril Tarquinio.

Soutenue en 2006

à Metz .


  • Résumé

    Le bullying est un phénomène jusqu'alors peu etudié en France. Nous pouvons définir ce concept comme l'ensemble des actions négatives (physique, verbale ou relationnelle), répétées et prolongées dans le temps, émanant d'un (ou de plusieurs) élèves(s) et dirigé contre un (ou plusieurs) élève(s). La réalisation de cinq études, aux méthodologies transversales, longitudinale ou croisée, a permis d'observer ce phénomène, tant à travers des aspects psychosociaux, que des aspects cliniques. Les résultats montrent que les élèves impliqués dans le bullying semblent présenter un amoindrissement de leur identité, de leur santé physique ; et de leurs capacités d'ajustement aux agressions subies. Toutefois, selon le rapport à la violence de l'élève (agresseur, victime ou victime agesseur), l'expression de chacune de ces dimensions diffère. Ainsi, les victimes et les victimes agresseurs seraient plus directement concernées par ces problèmatiques. En outre, le bullying, dans les cas les plus graves, semble généré un état de stress post-traumatique. Ce demier est accompagné de troubles identitaires et d'un effondrement des croyances fondamentales que l'élève possède en lui-même sur le monde. Par ailleurs, les élèves impliqués dans le bullying semblent faire état de troubles des identifications narcissiques et sexuelles et de pratiques éducatives parentales inadéquates. Auprès des agresseurs et des victimes-agresseurs, nous pouvons plus spécifiquement observer la présence d'une mentalisation déficitaire. Au regard de ces différents résultats, des perspectives appliquées, en termes de prévention et de prise en charge thérapeutique, sont suggérées

  • Titre traduit

    Bullying at school : sociopsychological and clinical approaches


  • Résumé

    Bullying is a phenomenon that has not been much studied in France until now. This concept can be defined as a whole of negative a ctions physical, verbal or relational), repeated and lasting in time, coming from one (or several) student(a) and directed toward one (orther students). Five studies based on transversal, longitudinal or crossed methodologies let us observe this phenomenon, through its sociopsychological and clinical aspects. Results show that the identity, the efficiency of coping strategies and the physical health of students involved in bullying tends to decrease. However, the expiession of these dimensions varies if the student is a victim, a bully, or a bully-victim. Thus, victims and bully-victims tend to be more directly concemed by those problems than bullies are. Moreover, in the worst cases, bullying seems to generate post-traumatic stress disorders bundled with identity troubles and shattered fundamental assumptions which the student have about himself and the external world. Additionally, students involved in bullying seem to show elements of narcissistic and sexual identifications troubles as well as inadequat educational practices. Ln the case of bullies and bully-victim, we can more pecifically observe a deficient mentalization. Based on those different results, we suggest several applied perspectives in terms of prevention and therapeutic handling

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (347, 149 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 319-347

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.