Ecriture d'invention, réécriture et enseignement de la littérature

par François Le Goff

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de André Petitjean.

Soutenue en 2006

à Metz .


  • Résumé

    L'écriture d'invention apparaît dans les programmes de français au lycée en 2000. Inscrite dans une tradition rhétorique d'imitation de modèles, elle vise la restitution de savoirs littéraires, le développement de la compétence scripturale et l'exercice d'une créativité contrôlée. La première partie de la thèse décrit cet objet scolaire à partir du discours officiel qui le définit, des pratiques déclarées des professeurs et des formes qu'il revêt dans le cadre des épreuves écrites du baccalauréat. Cet examen nous conduit à formuler une série de critiques tant épistémologiques que didactiques et à poser les jalons d'une modélisation de l'écriture hypertextuelle fondée sur la réécriture du texte d'élève. La deuxième partie expose tout d'abord la notion de la réécriture dans une perspective linguistique, cognitive et génétique puis présente la notion de Réécriture en Séquence, source d'implication du sujet-scripteur dans le développement de la compétence littéraire et scripturale. Sans réserver à la réécriture un enjeu de perfectionnement des textes, la variante d'écriture est analysée en termes de processus d'apprentissage et de variations générique, stylistique, pragmatique. Son rôle dans la configuration des enseignements littéraires et des interactions lecture/écriture est ensuite illustré dans une troisième partie à travers l'exposé critique de dispositifs didactiques et de productions d'élèves qui montrent l'intérêt d'une approche processuelle de l'écriture autorisant l'instauration de phases de déclenchement, de re-motivation, de remédiation et de réflexivité articulées autour du projet scriptural de l'élève et d'une lecture diversifiée des textes littéraires

  • Titre traduit

    Invention writing, rewriting and literature teaching


  • Résumé

    Invention writing appeared in French high school curriculum in 2001. Set in the rhetorical tradition of model reproduction, it aims at literary knowledge restitution, the development of a writing skill and the practice of controlled creativity. The first part of the thesis describes this school object from the official view which specifies it, from the declared practices of teachers and from the different aspects it can take in the context of the written tests of the baccalaureat (French high school diploma). This examination leads us to formulate a series of epistemological as well as didactic critics. It also prepares the ground for the modelling of hypertext writing of the pupil's text. The 2nd part first explains the notion of rewriting in a linguistic, cognitive and linguistic perspective and then introduces the notion of “rewriting within literary courses”, source of the implication of the writing subject in the development of a literary and writing skill. What is at stake with the term of rewriting is not only an improvement of the text. Indeed the variant of writing is analysed in terms of learning process and of genetic, stylistic and pragmatic variations. Its role in the configuration of literary teaching and in the reading-writing interactions is then illustrated in a third part through a critical presentation of didactic protocols and pupils' productions. Their analysis tend to show the interest of a processing approach of writing allowing an establishment of triggering, re-motivating, remedial and reflexive phases organised around a writing project and a diversified reading of literary texts

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (762 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 414-437. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.