La Propontide et les détroits dans l'Antiquité : histoire d'un espace maritime

par Patrice Schlosser

Thèse de doctorat en Histoire grecque

Sous la direction de Michel Sève.

Soutenue en 2006

à Metz .


  • Résumé

    Propontide, qui est l’appellation antique de l’actuelle mer de Marmara, occupe une place singulière en Méditerranée orientale. Cette « mer étroite » de forme oblongue est encadrée par deux détroits, l’Hellespont (les Dardanelles d’aujourd’hui) et le Bosphore. À petite échelle, l'ensemble est remarquable par sa situation géographique d'interface entre la mer Égée et le Pont-Euxin, mais aussi entre l’Europe et l’Asie. Cette singularité explique l’importance des relations maritimes qui structurent et façonnent la région. On découvre alors une entité spatiale traversée par des axes de communication, rythmée par un chapelet d'escales portuaires et irriguée par des activités, par des métiers attachés à la mer. En somme, un espace qui unit plus qu’il ne sépare ; un bassin de vie dynamique et homogène, mais aussi un territoire liquide tiraillé par des tensions géopolitiques récurrentes. Celles-ci se manifestent par de nombreuses batailles navales, qui ont souvent pour théâtre d’opérations les détroits proprement dits. Les périodes de calme sont peu nombreuses tout au long des époques classique et hellénistique. Même durant le Haut-Empire et jusqu’à la fondation de Constantinople, les moments d’instabilité ne disparaissent pas complètement. Ces cycles d’intense activité militaire et diplomatique soulignent le caractère hautement stratégique de la région, mais aussi sa vocation éminemment maritime. Ainsi s’affirme encore davantage l’identité géographique d’un espace intermédiaire dont le destin est intimement lié à la mer.

  • Titre traduit

    Propontis and straits in Classical Antiquity : the history of a martime space


  • Résumé

    Propontis, which is the ancient name of today’s Sea of Marmara, has a particular position in the Oriental Mediterranean Sea. This oblong “narrow sea” is framed by straits, the Hellespontus (today’s Dardanelles) and the Bosphorus. On a small scale, the set is remarkable because of its geographical situation, as an interface between the Aegean Sea and the Pontus Euxinus; and between Europe and Asia, as well. This remarkableness explains the importance of maritime relations which structure and shape the region. We discover, then, a special entity crossed by communication axes and marked by a string of harbours and irrigated by activities and professions linked with the sea. On the whole, a space that unites rather than divides: a dynamic and homogenous life basin, but a water territory torn by recurring geopolitical tensions, as well. These occur through numerous sea battles which often have these very straits as theatre of operations. The periods of quietness are few throughout the Classical and Hellenistic periods. Even during the High Empire and this until the foundation of Constantinople, moments of instability do not completely disappear. These cycles of intensive military and diplomatic activity emphasize the highly strategic character of the region, but its outstanding maritime tradition as well. Thus gets asserted, even more, the geographical identity of an intermediate space, the destiny of which is intimately linked with the sea.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (557-XLIV p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 473-523. tabl. des fig. p. 525. Index p. 529-555

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.