Mallarmé et Norwid : le silence et la modernité poétique en France et en Pologne

par Piotr Śniedziewski

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Gisèle Séginger et de Zbigniew Przychodniak.

Soutenue en 2006

à l'Université de Marne-la-Vallée .


  • Résumé

    Le sujet de la thèse « Mallarmé et Norwid : le silence et la modernité poétique en France et en Pologne » est tout à fait central pour étudier l’évolution de la poésie à la fin du XIXe siècle. Il permet de mieux comprendre la rupture avec une tradition encore bien présente au XIXe siècle (poésie romantique et parnassienne) qui rattache la poésie à l’ordre de la représentation et du discours. Il s’agit à la fois de comprendre les transformations du langage poétique (le rythme et le son, la matière verbale deviennent plus importants que la signification au sens traditionnel du terme) et de mettre en relation cette transformation esthétique avec une crise des valeurs (religieuses en particulier) qui affecte aussi d’autres arts, surtout la peinture. La thèse situe Mallarmé et Norwid dans un contexte littéraire et culturel pour mieux comprendre l’orientation d’une recherche poétique qui fonde un nouveau type de langage et programme un nouveau mode de lecture. Le silence ne conduit pas la poésie à sa fin mais il relève d’une conception différente qui privilégie la matérialité et les relations internes entre les mots (d’où un travail sur la syntaxe) plutôt que les relations des mots au référent (dans la perspective d’une mimésis) et l’organisation d’un discours. Il faut aussi souligner la dimension comparative de la thèse qui aborde l’œuvre d’un poète – Norwid – relativement inconnu hors de la Pologne, même si sa poésie est visiblement liée à la poésie européenne du XIXe siècle et aux transformations philosophiques et esthétiques de la littérature post-romantique. Ainsi, pour la première fois dans la critique polonaise, Norwid reçoit-il un ample commentaire qui souligne plutôt la modernité de son écriture et non pas son engagement idéologique et social. Quant à Mallarmé, la thèse prouve que son projet poétique, sévèrement jugé par certains de ses contemporains, n’est pas si éloigné de l’évolution de la poésie européenne comme nous pouvions le supposer

  • Titre traduit

    Mallarmé and Norwid : silence and poetics modernity in France and in Poland


  • Résumé

    Subject of doctorat Mallarmé and Norwid: silence and poetics modernity in France and in Poland is key issue for researches relative to the poetry evolution under the end of 19 century. It takes to better understand breaching with the present tradition even in 19 century (Parnassian and romantic poetry), which related poetry to the order of representation as well as discourse. So, it is going for a better comprehending transformations of poetry language (rhythm, sound and words matter are much important than the meaning of traditional sense of this word) and relationship those aesthetical transformations with the crisis of value (especially religious values), which wraps also others arts, especially painting. The trial situated Mallarmé and Norwid in the literary and cultural context epoch, what takes better explain poetical researching, which destination is creating new poetry language as well as new type of lecture. So, silence is not the end of poetry, but it is rather related with its new conception, which makes important materialism of words as well as their internals relations (what’s connected with a work under the syntax), but not theirs connects with designate (in the mimesis perspective) or discourse composition. We have to also emphasize the comparative aspect of the trial, in which centre was Norwid, rather unknowing beyond Poland’s boards, whose creative is very close associated with European poetry of 19 century and with the philosophical and aesthetical transformations of post-romantic literature. In this way Norwid received, for first time in the Polish criticism, very spacious comment, which keeps attention especially for modernity of his style and not of his ideological or social commitment. If is going about Mallarmé, the trial has proved that the poetical project, harshly judged by some of his contemporary writers, was not so much distanced from transformations of European poetry how we can suppose

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par l'Harmattan à Paris

Mallarmé et Norwid : le silence et la modernité poétique en France et en Pologne


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (448 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 420-435 (271 réf.). Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Marne-la-Vallée. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 2006 SNI 0301
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par l'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : Mallarmé et Norwid : le silence et la modernité poétique en France et en Pologne
  • Dans la collection : Critiques littéraires
  • Détails : 1 vol. (407 p.)
  • ISBN : 978-2-296-10235-4
  • Annexes : Bibliogr. p. 389-401. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.