La violence dans les établissements scolaires secondaires : quels changements organisationnels nécessaires ? : cas de recherche-intervention dans des lycées professionnels publics et privés

par Evelyne Chapon

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Véronique Zardet.

Soutenue en 2006

à Lyon 3 .


  • Résumé

    Compte tenu de l'organisation bureaucratique du système éducatif français, mais aussi d'une certaine diversité du tissu scolaire, nous pouvons nous interroger sur l'organisation interne des établissements secondaires et leurs performances économique et sociale. Cette interrogation est d'autant plus forte que, phénomène de société, la violence en milieu scolaire est une nouvelle donne. C'est aussi l'occasion de repenser l'organisation interne des établissements, des lycées professionnels fortement exposés à la violence, afin de créer un climat plus serein dans lequel personnels et élèves prennent plaisir à travailler. En quoi le fonctionnement d'un établissement scolaire contribue-t-il à exacerber la violence ou au contraire à la résorber ? L'objet, la violence, et le champ de notre recherche, les lycées professionnels intéressent les sciences de gestion. D'une part cette problématique de la violence (comportement déviant) est transposable à l'entreprise. D'autre part chaque établissement scolaire est une organisation finalisée, animée dans laquelle il est possible d'analyser les conséquences économiques et sociales de la violence. Notre objectif final est de rechercher des voies de prévention organisationnelles de cette violence. Notre travail de recherche s'inscrit dans un paradigme constructiviste, des études longitudinales, fortement contextualisées. Sur le plan méthodologique, nous nous appuyons sur les champs disciplinaires périphériques des sciences de gestion nécessaires à la compréhension de l'objet et du champ de notre recherche. Cependant nous nous positionnons en sciences de gestion, dans une perspective transformative. Nous nous appuyons plus particulièrement sur la théorie socio-économique de par le concept de coûts-performances cachés, des modes opératoires (conduite d'entretiens semi directifs, diagnostic socio économique, effet-miroir, avis d'expert), des outils de gestion (tableaux de bord, gestion par projet). Source de dysfonctionnements, l'interaction entre les structures et les comportements, porte atteinte aux savoir-faire des établissements publics et privés. La réciprocité entre les conditions de travail, l'organisation du travail, la gestion du temps, la communication coordination concertation, la formation intégrée, le pilotage stratégique et la violence scolaire est l'axe principal de notre démonstration. Les principaux résultats de notre approche exploratoire -diagnostic socio économique de trois établissements, calcul des coûts cachés liés à la violence, réflexion à une stratégie d'ensemble dans le cadre du projet d'établissement- montrent qu'il existe un fort potentiel de réflexion et d'action des acteurs. Des analyses fines, des idées ont été exprimées dans bon nombre d'entretiens. Par ailleurs l'implication d'une grande partie des personnels enseignants dans notre démarche d'intervention laisse entrevoir les bienfaits d'une dynamique participative. Cependant, l'analyse des groupes sociaux de l'organisation, la mise en lumière de comportements défensifs témoignent d'une certaine résistance au changement.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (362, 284 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 317-336. Lexique

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Bibliothèques universitaires.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.