Regional income inequality in the United States, 1913-2003

par Estelle Sommeiller

Thèse de doctorat en Économie

Sous la direction de Yves Crozet.

Soutenue en 2006

à Lyon 2 en cotutelle avec l'University of Delaware .

  • Titre traduit

    Disparités régionales de revenu aux Etats-Unis d'Amérique, 1913-2003


  • Résumé

    Le sujet des inégalités de revenu oppose les économistes néoclassiques aux géographes. Les premiers soutiennent l’hypothèse de la convergence des revenus d’une région à l’autre au fil du temps. Les seconds constatent de façon récurrente la divergence régionale de ces mêmes revenus. La construction de données de panel permet de faire le point sur le cas des États-unis de 1913 à 2003. Toutefois, ces données ne peuvent être homogènes sur le long terme que pour les hauts revenus (les dix pourcents les plus riches, soit le dernier décile). L’on doit faire appel à d’autres sources statistiques pour rendre compte des revenus moyens par état. L’analyse porte sur trois types de convergence : la convergence ? d’un état à l’autre, la convergence ? d’un état à l’autre, et la convergence des revenus, au sein même de la distribution d’un seul état. La convergence ? semble se produire plus à l’intérieur du décile le plus riche qu’entre les revenus moyens, et l’inégalité de revenu d’un état par rapport à la moyenne fédérale est corrélée négativement aux taux de croissance et positivement au revenu moyen de l’état. La convergence ? se caractérise par le déclin de la dispersion des revenus moyens et du pourcentile le plus élevé, sauf en fin de période. Enfin, l’estimation des autres déciles de la distribution, jusqu’au dix pourcents les plus pauvres, permet de mesurer l’écart des inégalités dans un même état, en se fondant sur l’hypothèse selon laquelle la forme fonctionnelle de la courbe de Lorenz suit la distribution de Pareto.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Conceived of in many ways, the topic of income inequality opposes neoclassical economists, who publish empirical studies supporting regional convergence, to human geographers, who recurrently marshal evidence for regional divergence. Applied to the United States, the dissertation presents the construction of a new homogeneous set of panel data by state cross-sections and annually from 1913 to 2003, using the Statistics of Income publications by the U. S. Internal Revenue Service. This database represents well the top 10 percent of the income distribution, but data from other sources are needed to account for average income. Meanwhile, the top decile database offers an alternative to average income figures used by Barro and Sala-i-Martin to study the same topic. In order to address the issue of income convergence across the United States over the long-run, three types of convergence are distinguished: 1) the ? convergence, 2) the ? convergence, and 3) the convergence of top incomes towards the lower decile of the income distribution. As regards the ? convergence, evidence supporting convergence is stronger within the top decile than among average incomes across states. Moreover, income inequality is positively correlated to average income, and negatively correlated to economic growth rates. The ? convergence features a declining trend for state average incomes and the income of the top percentile. Finally, the estimation of the full income distribution provides a measure of the inequality gap between the lower and upper deciles of the income distribution from 1965 to 2003, based on the hypothesis that the functional form of the Lorenz curve fits the Pareto distribution.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (xiv-123 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 118-122

Où se trouve cette thèse ?