Articulation et implicite : étude contrastive des connecteurs logiques

par Paola Montera

Thèse de doctorat en Lexicologie et terminologie multilingues. Traduction

Sous la direction de Claude Boisson.

Soutenue en 2006

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Ce travail de traduction comparée est une étude de l'articulation et de l'implicite dans Mrs Dalloway (1925) de Virginia Woolf et dans ses traductions françaises (M-C. Pasquier, 1994, P. Michon, 1993, S. David, 1929) et italiennes (N. Fusini, 1994, A. Scalero, 1979). Deux types d'articulation sont analysés : l'articulation syntaxique-discursive (des connecteurs logiques tels que And, For, But then, Well, justement, Et alors) et celle conceptuelle (l'analogie, sous forme de comparaison et de métaphore). L'implicite est considéré comme omniprésent en tant que contrepartie de l'articulation : tout élément explicite dans le texte peut constituer un excellent déclencheur d'inférences. Les analyses sont conduites dans les deux sens : de l'original vers les traductions et des traductions vers l'original. Les connecteurs logiques ont une place proéminente. L'analyse tente d'investiguer leurs fonctions linguistiques et extralinguistiques (effets contextuels, pragmatiques, de lecture) dans le roman, mais aussi dans le langage courant. Des hypothèses formulées au cours de l'analyse sont testées, comme, par exemple, la présence de hiérarchies de contraintes systématiques dans la stratégie des traducteurs, la possibilité de regrouper des comportements traductifs et le rôle de l'étude stylistique comparée pour améliorer les traductions existantes.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Articulation and inference : contrastive analysis of logical connectors and other aspects of Virginia Woolf's Mrs Dalloway and its Frenche and Italian translations


  • Résumé

    This dissertation seeks to explore the nature of two aspects of translation problems, i. E. "articulation" and "inference", in Virginia Woolf's Mrs Dalloway (1925) and its translations in French (M-C. Pasquier, 1994, P. Michon, 1993, S. David, 1929) and Italian (N. Fusini, 1994, A. Scalero, 1979). Two types of articulation are studied : the syntactic articulation (logical connectors such as And, For, Well, justement, And so, But then, Et alors) and the conceptual articulation (metaphor and comparison). The investigation bears particularly on the interaction between these explicit items and the potential inferences they produce, as a way of characterising both the original text and the translated text. That is why the translation analysis is led bi-directionally, from the original to the translated text, and from the translated text to the original. Other aspects, such as contextual and pragmatic effects are also analysed both in the novel and in everyday language. Some hypotheses about the presence of hierarchies and systematic strategies adopted by the translators are also formulated and discussed, as well as the possibility of exploiting existing translations for better future translations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (IX-279 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 271-279

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.