De l'exotique au politique : la réception de l'acupuncture extrême-orientale dans le système de santé français (XVIIe-XXe siècles)

par Ronald Guilloux

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Jacques Michel.

Soutenue en 2006

à Lyon 2 .


  • Résumé

    En France, l'opposition entre la médecine officielle et les médecines parallèles semble évidente. Pourtant, l'acupuncture, remboursée par la Sécurité Sociale (1947) et enseignée en Faculté de Médecine (1987), est un cas atypique : une médecine parallèle officielle. Voilà qui ébranle l'opposition et finit par révéler sa nature idéologique. La secousse touche l'identité même de la médecine officielle, forçant à questionner celle-ci dans les couches de son savoir (ses normes de connaissance) et de son pouvoir (ses idéologies et ses institutions). On ramènera donc le débat sur le terrain, en déroulant l'histoire des rapports entre l'acupuncture et la médecine officielle : poussée à ses limites culturelles, l'interrogation visera à dévoiler la structure idéologique du parallélisme médical. (Partie I) Les premiers contacts entre l'Occident et l'acupuncture extrême-orientale (XVIIe siècle) n'annoncent pas l'anecdote d'une simple aiguille : ils révèlent les couches idéologiques, politiques, épistémologiques et institutionnels d'une médecine occidentale moderne qui émerge (XVIIIe-XIXe). (Partie II) C'est seulement après avoir saisi les conditions de cette émergence qu'on pourra comprendre la nouvelle réception thérapeutique au XXe siècle : la trajectoire épistémologique et institutionnelle que suivra l'acupuncture extrême-orientale pour s'introduire, se structurer et s'intégrer dans le système de santé français. Finalement, l'enjeu actuel est double : le discours sur le parallélisme médicale pose la question du statut d'une thérapeutique marginale dans le système de santé (enjeu socio-politique) et plus largement la question du statut de la médecine dans la société (enjeu épistémologique).


  • Résumé

    In France, the opposition between official medicine and parallel medicines seems obvious. However, repaid by the Social Security Administration (1947) and taught in Faculty of Medicine (1987), acupuncture is an atypical case: an official parallel medicine. Here is that shakes the opposition and reveals its ideological nature. The jolt touches the very identity of official medicine, forcing it to question in the layers of its knowledge (its norms of cognition) and its power (its ideologies and its institutions). Thus, the debate must be brought back on the field, by unrolling the history of the relations between acupuncture and official medicine : extended to its cultural limits, the questioning will aim to unveil the ideological structure of the medical parallelism. (Part I) The first contacts between the West and the Far Eastern acupuncture (17th century) do not only draw the story of a simple needle : they reveal the ideological, political, epistemological and institutional layers of an emerging modern Western medicine (18th-19th centuries). (Part II) It is only after having seized the conditions of this emergence that one will be able to understand the new therapeutic reception in the 20th century : the epistemological and institutional trajectory that the Far Eastern acupuncture will follow to enter, to structure and to integrate the French health system. Finally, the stake is double : the discourse on medical parallelism sets the question of the statute of a marginal therapeutics in the system of health (socio-political stake) and more extensively the question of the statute of medicine in society (epistemological stake).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (867 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 535-575

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1121-2006-5
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section Droit.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.