Les Thèmes de présent en yod dans l'épigraphie italique et en latin archaïque

par Vincent Martzloff

Thèse de doctorat en Langues et littératures anciennes

Sous la direction de Frédérique Biville.

Soutenue en 2006

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Le présent travail porte sur les reflets du suffixe indo-européen * ye/o dans les langues italiques (qui regroupent le latin, le falisque, le sabellique, le vénète). Il vise à établir une chronologie relative des changements phonétiques et des phénomènes morphologiques mis en œuvre, afin de restituer la préhistoire du système verbal italique. On montre que le type prétendûment « semi-thématique » remonte à des présents formés à l’aide d’un suffixe thématique * ye/o. On se penche ensuite sur la scission entre le type capi? et le type audi?, qui est conditionnée par deux facteurs principaux, qui tiennent à la structure phonologique du radical : la loi de Sievers et l’ « effet Niedermann », tendance par laquelle les radicaux en sonante donnent lieu à des verbes de la quatrième conjugaison. Une nouvelle analyse du cadre d’application de la loi de Thurneysen et de la chute de yod intervocalique permet d’expliquer certaines anomalies du verbe italique (infinitif latin fier?, ombrien FUIEST, vénète +HOREIONTE). On traite les problèmes philologiques soulevés par plusieurs inscriptions sabelliques, et on prête une attention soutenue au témoignage du (sud-)picénien.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The present thesis aims to explore the reflexes of the Proto-Indo-European verbal suffix * ye/o in the Italic languages (among them Latin, Faliscan, Sabellic, Venetic) and to set up a relative chronology of sound laws and morphological processes involved, in order to track down the prehistory of the Italic verbal system. It is argued that the so-called “semithematic” type can be derived from PIE thematic * ye/o presents. The study examines the split into a capio type and an audio type, due to two main factors depending on the phonological shape of the root : Sievers’ law and the “Niedermann effect”, a development according to which roots ending with a sonant regularly yielded verbs belonging to the fourth conjugation. A new analysis of the circumstances surrounding Thurneysen’s law and the loss of intervocalic yod contributes to explaining some morphological oddities of Italic verbs (Latin fier?, Umbrian FUIEST, Venetic +HOREIONTE). The philological problems raised by several Sabellic inscriptions are treated, and the South Picene evidence is subjected to close scrutiny.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (826 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 770-811

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 1208
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.