Approche neuropsychologique de l'autisme infantile : entre théorie de l'action et théorie de l'esprit

par Nelly Labruyère

Thèse de doctorat en Neuropsychologie

Sous la direction de Nicolas Georgieff.

Soutenue en 2006

à Lyon 2 .


  • Résumé

    L'autisme est une pathologie neurodéveloppementale précoce et envahissante qui altère les interactions sociales, la communication et la régulation des activités. Ces différents troubles comportementaux ont tenté d'être expliqués par une atteinte primaire au niveau cognitif, cette atteinte portant soit sur la capacité de théorie de l'esprit qui permet de comprendre et d'attribuer des états mentaux à soi-même et à autrui, soit sur les fonctions exécutives définies comme un ensemble complexe de mécanismes cognitifs permettant d'organiser, de contrôler et de réaliser les actions et pensées. Après avoir présenté les fondements théoriques, développementaux et neurobiologiques de la théorie de l'esprit et des fonctions exécutives, nous avons précisé les principaux résultats en faveur de leur atteinte dans l'autisme infantile et considéré les limites et liens possibles entre ces deux fonctions. Cela nous a conduits à proposer l'hypothèse que la capacité de théorie de l'esprit et les fonctions exécutives pouvaient dépendre du développement précoce de mécanismes de perception et de représentation de l’action. Pour tester cette hypothèse, nous avons élaboré deux paradigmes expérimentaux : l'un évaluant les capacités d'arrangement de séquences d'actions ; l'autre testant les capacités de perception de séquences d’actions. Ces deux protocoles sont basés sur le postulat que les représentations de l'action sont organisées selon une structure hiérarchique complexe guidant l'exécution et la planification de nos activités et la perception des actions d'autrui. Les résultats montrent que les sujets autistes ont des difficultés dans l'organisation des représentations de l'action portant particulièrement sur un niveau d'analyse centré sur l'utilisation des objets et sur l'établissement des liens temporels et causaux entre les différentes étapes nécessaires à l'accomplissement d'un but donné. Dès lors, les déficits de théorie de l'esprit et les difficultés exécutives observés dans l'autisme pourraient dériver d'un trouble plus fondamental et bas niveau affectant les processus de perception et de représentation de la structure finalisée du mouvement, des actes et d'actions plus complexes.

  • Titre traduit

    Neuropsychological view of autism : theory of action versus theory of mind


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Autism is an early pervasive neurodevelopmental disorder characterised by severe difficulties in social interactions, communication and regulation of activities. An attempt to explain these behavioural disturbances has been made by the hypothesis of a primary cognitive deficit. This deficit was supposed to be focused either on a theory of mind mechanism responsible of the understanding and the attribution of mental states to oneself and to others, or on executive functions defined as a complex set of cognitive processes underlying the planning, the monitoring and the execution of actions and thoughts. First we present the theoretical, developmental and neurobiological foundations of theory of mind and executive functions. Secondly we specify the main findings in favour of their disruption in autism and consider the limits and the possible relations between these two functions. This leads us to hypothesize that both theory of mind and executive functions may depend on the early development of mechanisms involved in action perception and action representation. To test this hypothesis, we elaborated two experimental paradigms: the first one assesses the abilities in arranging sequences of goal-directed actions and the second one tests the perception of sequences of goal-directed actions. These devices were based on the premise that the representations of action are organized in a complex hierarchical structure monitoring the execution and the planning of our own activities as well as the perception of the actions of other people. The results show that the autistic subjects have difficulties in the conceptual organization of action knowledge especially that associated with object function and with the elaboration of temporal and causal links between the different stages necessary to the achievement of a goal. Consequently, deficits in theory of mind and executive functions observed in autism could result from a more fundamental and low level disorder disturbing the processes of perception and representation of the goal-directed structure of movements, acts and more complex actions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (145 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 127-145. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.