"Mikis Theodorakis : le chantre du rapprochement de la musique savante et de la musique populaire"

par Kalliopi Stiga

Thèse de doctorat en Arts et lettres

Sous la direction de Anne Penesco.

Soutenue en 2006

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Le rapprochement de la «musique savante» et de la «musique populaire» qui, dans le cas du compositeur, homme politique, penseur et rénovateur Grec Mikis Theodorakis, se traduit également par le rapprochement de l'élite au peuple, était la vision qui a guidé aussi bien sa création artistique que son action politique. Engagé, dès son adolescence, envers l'idée de la Liberté, convaincu que «l'instruction du peuple est l'un des éléments qui contribuent à sa libération» et inspiré par «la révolution culturelle socialiste», Theodorakis s'est placé à la tête du «mouvement politico-culturel de renaissance» en Grèce des années soixante, et a créé une «musique pour les masses». Celle-ci, née du «mariage de la musique traditionnelle et populaire grecque et de la poésie contemporaine néo-hellénique», est à l'origine de nouvelles formes musicales- cycle de chansons, oratorio populaire, tragédie musicale populaire contemporaine, chanson-fleuve- qui sont propres au «mouvement de la chanson savante-populaire». Mais avant tout, la «musique pour les masses» reflète l'âme du peuple, transmet les messages de Paix, de Liberté, de Démocratie qui sont les pivots de la pensée théodorakienne et est communiquée au public à travers le «concert populaire», inspiré par les «mystères éleusiniens». L'analyse poético-musicale des «Eluard», des «Plus Lyriques», des «Encore Plus Lyriques», de la «Ballade du Frère Mort», de «Notre Sœur Athina» et des «Cités A', B', C' et D'» ainsi que l'étude du «canal de communication» créé entre le compositeur et le public, ont révélé les facteurs qui ont contribué à ce que la musique théodorakienne, caractérisée d' Hymne à la Vie et à la Liberté, devienne «oecuménique».

  • Titre traduit

    "Mikis Theodorakis : the cantor of the link between "learned music" and "popular music"


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    As far as the Greek composer, politician, thinker and reformer Mikis Theodorakis is concerned, the link between “learned music” and “popular music” establishes a connection between the elite and the people. This belief guided his artistic creation as well as his political action. Convinced, since his adolescence bound to the concept of Liberty, that “the education of the people is one of the factors that contribute to their liberation” and inspired by “the cultural and socialist revolution”, Theodorakis has spearheaded the “political and cultural movement of rebirth” in Greece during the sixties, and created a “music for the masses”. This music is born from “the marriage of Greek traditional and popular music and neohellenic contemporary poetry”. This union results in the emergence of new musical forms such as the cycle of songs, the popular oratorio, the contemporary popular musical tragedy and the flow-song, which are peculiar to the “learned-popular song movement”. But above all, the “music for the masses” reflects the soul of the people and passes on a message of peace, liberty, and democracy, which are the main points of the theodorakian thinking. It is conveyed to the audience thru “popular concerts”, inspired by “eleusinian ceremonies”. The poetical and musical analysis of “Eluard”, “Lyrikotera”, “Lyrikotata”, “Ballad of the Dead Brother”, “Our Sister Athina” and “Cities A’, B’, C’ et D’” as well as the study of the “communication channel” created between the compositor and the audience, highlights the elements that transformed the theodorakian music, known as the Hymn to Life and Liberty, into “ecumenical” music.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1667 p.)
  • Annexes : Bibliogr. des oeuvres de Mikis Theodorakis p. 1485-1567. Bibliogr. p. 1568-[1632]. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.