Le carnaval : un imaginaire politique : étude anthropologique des carnavals de Cayenne, Saint-Gilles de La Réunion et Chalon sur Saône

par Jérôme Nicolas

Thèse de doctorat en Anthropologie

Sous la direction de François Laplantine.

Soutenue en 2006

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Ce travail porte un double regard, à la fois celui du sensible et celui du politique, sur la question carnavalesque. A partir de l’expérience subjective décrite de trois carnavals français – un situé en Bourgogne, un naissant à la Réunion, et un caribéen en Guyane française – la question concerne à la fois l’être et le vivre ensemble carnavalesque du point de vue d’un imaginaire collectif, notion qui se vit, et du politique, notion qui se fait. Cette interrogation qui pose le rapport entre fiction idéale esthétique et enjeu politique de réalité a sollicité une double perspective théorique située entre le méta-réalisme d’un système sensible et imaginaire et le monde de raison et de rationalité quotidienne. Un examen des différents rituels, avec le concours heuristique du théâtre, de Jérôme Bosch et du jazz, découvre le gué qui autorise à passer d’un univers esthétique à celui intelligible et ainsi à analyser le dérèglement chaotique du moment carnavalesque. Le fil rouge de cette thèse est l’effigie du roi carnaval, ce personnage fictif, monarque de l’intervalle qui lie ordre et désordre dans une folie cadrée. A la fois sujet et objet d’un imaginaire politique, il symbolise le paradoxe carnavalesque d’une action politique qui grâce au désordre maintient et légitime la société en tant que telle. Mais sa figure politique ambiguë autorise aussi de vivre ponctuellement l’expérience d’une vie plurielle construite sur l’imaginaire d’une autre réalité sociale. Le dépouillement momentané des règles courantes qui exacerbe un expressionnisme social et culturel est ainsi exposé en carnaval comme un espace public ouvert cycliquement. Cet imaginaire démocratique permet aux différentes communautés protagonistes d’une part, de créer leur propre identité et d’autre part, d’afficher publiquement une appartenance commune à une identité urbaine plurielle qui se construit cycliquement et qui se rend visible dans l’instant carnavalesque.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    This work propose a sensitive and a political perspective on the carnivalesque topic. Through the subjective description of three French carnivals (one in Burgundy, a newborn one in Reunion, and a Caribbean one in French Guiana) it questions the carnivalesque way of being and living together from a double point of view : the imagination we experienced, and the politic we do. Arguing for a relationship between aesthetic ideal fiction and political issues of reality required a double theoretical prospect halfway between the meta-realism of a tangible and imaginary system and the world of daily rationality and reason. With the heuristic assistance of theatre, Jerome Bosch and jazz, examining each ritual reveals a bridge enabling to pass from the aesthetic universe to an intelligible one, thereby analyzing the chaotic disorder of the carnivalesque moment. The guiding thread of this PhD is the king carnival figure. Binding order and disorder in a framed madness subject and object of an imaginary policy, this monarch of the interval enables to seize through the rituals he governs this distinctive being together that lives during any carnival a particular social reality. This character also shows how carnival, associating idea with the experience of a specific plural living together (different from the rationality we use in our daily life), has a political impact. The temporary deprivation of the usual rules exacerbating a social and cultural expressionism is thus exposed in carnival as a recurring open public space, as a democratic imagination allowing of course each community to make their cultural existence regularly and freely public (having then an active part in the development of the visible urban cultural identity), and enabling the city to make public a cultural policy and to manifestly express a plural identity in the meantime.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (628 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 563-581. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.