Une machine à métisser ou le dialogue des traducteurs : traduction et interprétations d'un conte tsigane

par Catherine Rengade-Liégeois

Thèse de doctorat en Lexicologie, terminologie multilingue, traduction

Sous la direction de Alexis Nouss.

Soutenue en 2006

à Lyon 2 .


  • Résumé

    La réalisation d'un cédérom plurilingue, déclinant le même conte ("Miklós fils de jument") dans ses variantes ("Jan de l'ours"), avec la langue romani comme langue de "traverse" au cœur de la variation, ouvre à une réflexion sur la traduction. La traduction d'un conte peut-elle être un moteur pour apprendre des langues ? En Romani, traduire se dit paruvel, échanger, ou changer. La traduction d'un conte est à la fois prêt et échange, interprétation plurielle et polyphonique, entre l'écriture, le son et l'image, un intervalle de création. Depuis sept ans, l'expérimentation autour de ce projet suscite la générosité des créateurs : Cinq conteurs professionnels ont enregistré leur interprétation personnelle. Des étrangers et des enfants ont inventé des variantes dans différents groupes d'apprentissage du français. Des traducteurs européens les ont traduits. Des artistes ont proposé leurs images. Ces parcours se croisent en une multiplicité de contes semblables et différents. Les motifs des contes, gravés en icônes, imprimés en couleurs, répétés et disposés en tableaux, analysent les variantes du conte. Métaphore de la toile et du tissage, l'ordinateur est une autre mémoire, stratifiant les écrans, superposant les thèmes en patchworks tissés de liens, brodés ou cousus par les mots à inventer, les listes à compléter, les histoires à raconter. Cette thèse analyse la multiple variation de l'image et de l'imaginaire, dans la répétition du même motif éclairé différemment par chaque conteur, sans jamais se laisser figer. Le cédérom illustre l'idée que le conte est un cadre abstrait de narration, un objet métis qui traverse les cultures.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜A œcross-cultural apparatus or the translators dialogue : translation and interpretations of a Romani tale


  • Résumé

    The projected creation of a didactic and multicultural CDRom opens the opportunity for a reflection about language, transmission and variation. In this framework, a Romani traditional tale ("Miklós-son-of-a-mare", whose variants named in French“Jean de l'ours” are well known in Europe) is chosen as a tool for learning languages. In Romani language, "translate", paruvel, means "exchange". For seven years, people worked around this experimentation about “Miklós”. Five professional storytellers recorded their versions. Foreigners and children wrote original tales while attending French language learning groups. Translators and artists gave their versions. A multiplicity of different tales was thus produced. The thesis compares and analyses those variations of a same story through all its interpretations. Every motif of the tale is designed, engraved, printed in colors, repeated and formated within tables. As a metaphor for canvas working and weaving, the computer works as a kind of memory. In a CDRom, screens are superimposed, themes and motifs crossed, icons form patchworks and provide patterns to tell stories. This CDRom gives the model of an abstract narrativity for cross-cultural exchanges.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (181 f., 429 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 181-186

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.