La territorialisation de la régulation économique dans l'agglomération lyonnaise (1950-2005) : politiques, acteurs, territoires

par Rachel Linossier

Thèse de doctorat en Urbanisme et aménagement

Sous la direction de Marc Bonneville.

Soutenue en 2006

à Lyon 2 .

Le jury était composé de Paul Boino, Bernard Jouve, Bernard Morel.

Les rapporteurs étaient Christophe Demazière.


  • Résumé

    Cette thèse analyse le processus d’ancrage de la politique économique dans l’agglomération lyonnaise, sur une échelle de temps d’une cinquantaine d’années. Le travail privilégie une approche pluridisciplinaire de l’action publique territoriale en faveur du développement économique, à partir d’une double lecture économique et politique de la théorie de la régulation. Les Trente Glorieuses correspondent à une période de croissance économique, durant laquelle l’Etat central organise la régulation économique sur le territoire national et met en place les leviers financiers et spatiaux nécessaires. Avec la pérennisation de la crise économique depuis 1975, l’Etat se décharge de la conduite de la politique économique sur le niveau local. Pour chaque période, la démonstration combine 3 angles d’analyse : le fonctionnement de l’économie les référentiels qui guident l’action publique ; les modalités techniques et opérationnelles de mise en œuvre de la politique économique ; l’organisation politique du système d’acteurs et le mode de gouvernement de la régulation, avec une attention particulière portée aux relations entre les sphères politique et économique. L’objectif de ce travail est de mettre en évidence la prise de leadership politique du Grand Lyon au sein du système d’acteurs local en matière de régulation économique territoriale. L’intégration du portage de l’intérêt des entreprises par les pouvoirs publics locaux se réalise au détriment du rôle historique des acteurs économiques et au risque de la représentation démocratique. Elle interroge les limites de l’engagement de l’intérêt général local dans le jeu de la concurrence économique et de la course à l’attractivité.

  • Titre traduit

    Territorialization of the economic regulation in the urban area of Lyon (1950-2005) : policies, actors, territories


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    This thesis analyses the emergence and the settlement process of the economic policy in the urban area of Lyon, during the last fifty years. It develops an interdisciplinary approach of the territorial public action for economic development, on the basis of an economical and a political reading of the theory of regulation. During the period of economic growth (1950-1975), the central state carried out the economic regulation for the national territory and conceived the necessary tools. Since the crisis, the state delegates responsibilities concerning economic policy to the local level. The thesis combines three points of view for analysing economic policy in both periods: the global economy and its frame of references that may guide public action; the technical and operational forms of economic policy implementation; the modes of governance of economic regulation, with a focus on the relationships between economic and politic spheres in the systems of actors. The objective of this thesis is to show how the Greater Lyon authority takes on the political leadership for territorial economic regulation in the local system of actors. It shows how the integration of the interests of private firms in public policies is done to the detriment of the traditional role of economic actors such as chambers of commerce. Furthermore, the engagement of the Greater Lyon authority in the competition for economic attractiveness might compromise the respect of the general interest in local public action.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (488 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. [463]-481

Où se trouve cette thèse ?