Tournus : le castrum, l'abbaye, la ville, XIe-XIVe siècles et prémices : analyse archéologique d'un développement monastique et urbain

par Benjamin Saint Jean Vitus

Thèse de doctorat en Histoire de l'art et archéologie médiévales

Sous la direction de Jean-François Reynaud.

Soutenue en 2006

à Lyon 2 .


  • Résumé

    A la fin de l'Antiquité, le site de Tournus est occupé par une petite agglomération fortifiée en bord de Saône, traversée par la via Agrippa. Après 875, son centre de gravité se déplace de 500 m, à l'emplacement d'un oratoire dédié au martyr saint Valérien, devenu siège d'un monastère bénédictin voué à saint Philibert. Protégé des puissants et richement possessionné, l'établissement a pleine autorité sur le territoire environnant, et sur tous ses habitants. Dans son ombre se développe peu à peu un bourg qui englobe l'ancien castrum. Rassemblant les données textuelles, mais s'appuyant avant tout sur les sources archéologiques, cette étude fait d'abord le point sur les restes du castrum antique et sur l'évolution du site durant le haut moyen âge. Puis elle analyse en détail le site abbatial et la ville médiévale, retraçant leur développement sur la période XIe-XIVe s. , grâce à un ensemble remarquable de vestiges d'architecture religieuse et civile conservés en élévation, et aux acquis de quelques fouilles. Les deux entités font l'objet d'une présentation par grands états successifs -plus fournie pour l'abbaye, du fait de la densité des données en ce lieu. Les datations s'appuient sur des critères croisés, mais tiennent particulièrement compte de l'évolution des modes de construction, et la fonction des espaces est interrogée à chaque fois. Au total, ce développement conjoint traduit d'abord une impulsion monastique forte, suscitée par l'élan réformateur identifiable au XIe s. , puis par la puissance de l'abbaye aux XIIe-XIIIe s. ; mais à partir de la seconde moitié du XIIIe s. S'affirme une autre dynamique, plus proprement laïque et urbaine.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Tournus : the castrum, the abbey and the town from the 11th to the 14th century and its origins : archaeological analysis of a monastic and urban development


  • Résumé

    At the end of Antiquity, the site of Tournus is occupied by a small fortified settlement along the Saône, traversed by the Via Agrippa. After 875, its centre of gravity shifts ca. 500 m to the site of an oratory dedicated to the martyr-saint Valerian, becoming the centre of a Benedictine abbey dedicated to Saint Philibert. Protected from the powerful and richly endowed, the monastery acquires jurisdiction over the surrounding territory and its inhabitants. In its shadow a borough gradually develops that absorbs the former castrum. Assembling the written sources but above all the archaelogical evidence, this study begins by assessing the remains of the Antique castrum and the evolution of the site during the Early Middle Ages. There follows an analysis of the abbey site and the Medieval town, tracing their development form the 11th to the 14th century thanks to the remarkable remains of religious and civil architecture preserved in elevation and observed in occasional excavations. These two elements are presented together by successive major phases -more fully for the abbey, owing to the greater density of information relating to this site. Dating is based on intersecting criteria, particularly the development of construction techniques, and the function of the different spaces is examined for each phase. On the whole, this joint development of abbey and town at first reveals a strong monastic impetus, provoked by an identifiable reforming zeal in the 11th century and later by the power of the abbey in the 12th and 13th centuries. However, from the second half of the 13th century, a different dynamic affirms itself, more properly secular and urban.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 7 vol. (II-808 f., 228 f., 401 ill., 70-[25] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. vol. 7, f. 11-69. 4 volumes d'annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : ARTeHIS "Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés". UMR. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.