Reconnaissance des expressions faciales dans la schizophrénie : approche clinique, cognitive et neurophysiologique

par Benoit Bediou

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Thierry d' Amato.

Soutenue en 2006

à Lyon 1 .


  • Résumé

    L’objectif de ce travail a été de caractériser le trouble invalidant de reconnaissance des expressions faciales dans la schizophrénie. Au niveau clinique, nos résultats montrent une stabilité temporelle de ce déficit au cours la maladie ainsi que chez des sujets à haut risque génétique, suggérant des caractéristiques de marqueur de vulnérabilité. Sur un plan cognitif, bien que nous rapportions une atteinte sélective de la reconnaissance de l’expression (par rapport au genre), les effets délétères d’informations contextuelles (identité) sur les performances reflètent probablement un trouble de traitement du contexte et/ou d’attention sélective. Enfin, l’étude electrophysiologique révèle une dysfonction du réseau occipito-fronto-temporal pendant la reconnaissance d’expressions faciales chez les patients schizophrènes. L’amygdale, dont la taille est réduite chez les patients et chez les sujets vulnérables, participe certainement à ce déficit mais reste inaccessible en potentiels évoqués

  • Titre traduit

    Facial expression recognition in schizophrenia : clinical, cognitive and neurophysiological aspects


  • Résumé

    The aim of this series of studies was to categorize the invalidating facial expression recognition impairment in schizophrenia. At a clinical level, our results show the time stability of this deficit in the course of the illness as well as in subjects genetically at-risk for schizophrenia, suggesting endophenotypal characteristics. At the cognitive level, we report a selective deficit in facial emotional processing (compared to gender). However, detrimental effects of contextual information (facial identity) on emotion recognition performance, probably reflects altered context processing and/or selective attention deficit. Finally, our Event Related Potentials study reveals a dysfunction of the occipito-fronto-temporal network during facial expression recognition in schizophrenia patients. The amygdala, whose size is reduced in schizophrenia patients and in high-risk subjects, may also participate in this deficit, though it is not accessible to ERP recordings

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (308 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.287-308

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2006/128bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.