Synthèse et propriétés d'une nouvelle famille de dérivés pyrrole-ferrocène hydrophiles : élaboration d'une biopuce de multi-détection sans marquage par des voies électrochimiques

par Aurélie Bouchet

Thèse de doctorat en Matériaux polymères et composites

Sous la direction de Carole Chaix.

Soutenue en 2006

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Dans ce travail, nous décrivons l’élaboration de nouveaux biocapteurs électrochimiques permettant la détection d’ADN ou d’anticorps. Des monomères pyrrole-ferrocène hydrophiles ont été synthétisés puis co-électropolymérisés avec des dérivés pyrrole fonctionnalisés par des acides nucléiques ou des peptides. Les études électrochimiques ont été réalisées en solution aqueuse sur un format de puce innovant comportant huit électrodes de graphite miniaturisées, permettant ainsi une approche en multi-détection. Les polymères obtenus ont montré de bonnes propriétés électrochimiques. Concernant la détection d’ADN, nos systèmes corrèlent l’existence d’une hybridation avec une forte diminution simultanée de l’intensité au pic d’oxydation du ferrocène du polymère concerné. Un seuil de détection faible de 100 pM de cibles ADN dans 30 µL de solution a pu être atteint. Des études préliminaires nous ont permis de détecter des interactions spécifiques peptide-anticorps en utilisant la même méthodologie


  • Résumé

    New electrochemical biosensors for the detection of nucleic acids and antibodies are described in this work. Water-soluble pyrrole-ferrocene monomers were synthesized and efficiently co-electropolymerized with pyrrole monomers bearing either nucleic acids or peptides. Electrochemical studies were carried out onto innovative miniaturized graphite microelectrode arrays in aqueous solution. The multi-electrode device allowed to develop a multi-detection assay by the use of our strategy. The obtained polymers showed good electrochemical properties. When investigated as potential new DNA sensor, our system specifically correlated hybridization with concomitant strong decrease in ferrocene oxidation peak intensity. A low detection threshold of 100 pM DNA targets in 30 µL of sample was reached. Preliminary studies allowed us to detect specific peptide-antibody interactions using the same methodology

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (275 p.)
  • Annexes : 302 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2006/193bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.