Perception de la hauteur et du temps dans des séquences musicales tonales : études comportementales et neuropsychologiques

par Géraldine Lebrun-Guillaud

Thèse de doctorat en Neuropsychologie

Sous la direction de Barbara Tillmann.

Soutenue en 2006

à Lyon 1 .


  • Résumé

    L’objectif de ce travail de thèse est d’étudier la perception de deux dimensions porteuses de formes de la musique occidentale tonale : la hauteur (i. E. , relation harmonique entre les notes) et le temps (i. E. , rythme et métrique). De nombreuses études se sont intéressées à la perception de l’une ou l’autre des dimensions mais peu ont étudié leur traitement conjoint. La question de leur traitement, indépendant ou interactif, ainsi que les corrélats neuronaux leur étant dédiés, sont abordés dans cette thèse. Dans un premier volet, une approche de psychologie cognitive est utilisée afin d’étudier l’influence du niveau de traitement et du matériel sur le traitement de la hauteur et du temps. Trois études comportementales suggèrent que le traitement indépendant ou interactif de la hauteur et du temps dépend du niveau de traitement impliqué : pour les premiers niveaux de traitement, les deux dimensions seraient indépendantes et, interagiraient à des niveaux plus tardifs d’intégration de l’information. Dans un deuxième volet, une approche neuropsychologique a été utilisée pour étudier les corrélats neuronaux au traitement de la hauteur et du temps. Une étude chez des patients atteints de lésions du cervelet a montré qu’ils présentaient des troubles de la perception de la dimension temporelle, le traitement de la hauteur demeurant intacte. Une étude réalisée chez des auditeurs sains a permis d’observer une préférence hémisphérique droite pour le traitement de la hauteur mais aucune latéralisation n’a été observée pour la dimension temporelle. Les données des cinq études sont discutées dans la cadre d’un modèle neuropsychologique qui propose d’expliquer les différentes étapes de traitement de la hauteur et du temps


  • Résumé

    The aim of my PhD was to study the perception of two musical dimensions : pitch (i. E. , harmonic relation between tones) and time (i. E. , rhythm and meter). Numerous research has been interested in the perception of pitch and time separately but only few have focused on their joint processing. The independence or interaction of pitch and time processing as well as their underlying neuronal networks involved have been studied in my PhD. In a first part, using a behavioral approach of cognitive psychology in healthy listeners, three experiments studied influence of the level of processing and the material used on the processing of pitch and time dimensions. The findings suggest that the independent or interactive processing of pitch and time depends on the level of processing: in the first levels, the two dimensions seem to be processed independently but interact at later levels of processing in integration. In a second part, using a neuropsychological approach, we analyzed neural networks implicated in the processing of pitch and time. Cerebellar patients showed to be impaired in the perception of the time dimension but not for the pitch dimension. A study, with healthy listeners, concluded that the pitch dimension would be rather processed by the right hemisphere whereas no hemispheric advantage was observed for the time dimension. The findings of the studies are discussed in a neuropsychological model to explain the different stages of the processing of pitch and time

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 249 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 231-249

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2006/122bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.