Rôle du cervelet Médio-postérieur dans l'orientation saccadique du regard chez le singe en condition tête libre

par Julie Quinet

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Laurent Goffart.

Soutenue en 2006

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Le cervelet médio-postérieur (CMP), composé des lobules VIc-VII du vermis cérébelleux et de la partie caudale des deux noyaux fastigiaux (NFc), est une des structures principales qui intervient dans la précision des mouvements d’orientation du regard. Les NFc sont les relais par lesquels le CMP influence les circuits du tronc cérébral impliqués dans la génération des saccades oculaires. Chez le singe en condition tête fixe, l’application d’une microstimulation électrique au niveau du NFc évoque des saccades oculaires tandis que son inactivation unilatérale par injection locale de muscimol rend les saccades oculaires imprécises. La question est de savoir si cette dysmétrie saccadique résulte d’une perturbation centrale au niveau de la production de commandes permettant de déplacer le regard (œil dans l’espace) ou si elle résulte d’un déficit dans le déplacement de l’œil dans l’orbite. Cette hypothèse a été testée chez deux singes en condition tête libre par deux techniques différentes. La microstimulation électrique évoque des déplacements du regard de direction ipsilatérale ou controlatérale, en fonction du site stimulé. Ces mouvements du regard sont essentiellement assurés par le déplacement des yeux. L’inactivation pharmacologique du NFc rend les mouvements du regard dysmétriques : les mouvements ipsilatéraux sont hypermétriques alors que les mouvements controlatéraux sont hypométriques. Pour les deux directions, la dysmétrie du regard est principalement due à une dysmétrie de la composante oculomotrice. Ces résultats indiquent que le NFc module principalement l’activité de la voie oculomotrice impliquée dans la génération des mouvements du regard plutôt qu’une voie mixte oculo- céphalique


  • Résumé

    The medio-posterior cerebellum (MPC) consisting of the oculomotor vermis (lobules VIc and VII) and the two caudal parts of the fastigial nuclei (cFN) is a major structure for making these gaze shifts accurate. These two cFN are the output by which the MPC influences the generation of saccades. In the head-restrained monkey, electrical microstimulation of the cFN elicits saccadic eye movements. Unilateral inactivation of the cFN by local injection of muscimol severely impairs the accuracy of visually triggered saccades. The goal of our work was to test whether the MPC modulates commands for orienting gaze (eye in space) or whether it exerts a more peripheral action on oculomotor and/or cephalomotor commands? This question was investigated in two head-unrestrained monkeys. Electrical microstimulation evokes gaze shifts that are ipsilateral or contralateral, depending on the stimulated site. These gaze shifts are essentially ensured by saccadic movements of the eyes. Pharmacological inactivation of the cFN impairs the accuracy of head unrestrained gaze shifts. Ipsilesional gaze shifts are hypermetric whereas contralesional ones are hypometric. For both movement directions, the changes in eye amplitude largely accounted for the gaze dysmetria. These results indicate that the cFN mainly modulates the oculomotor pathway during the generation of gaze shifts rather than influences a “mixed” pathway which controls both eye and head movements

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (229 p.)
  • Annexes : 241 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2006/124bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.