Extraction d'étoiles standard pour l'étalonnage en flux de l'instrument SNIFS dans l'expérience Nearby Supernova Factory

par Nathalie Blanc

Thèse de doctorat en Physique et astrophysique

Sous la direction de Gérard Smadja.

Soutenue en 2006

à Lyon 1 .


  • Résumé

    This PhD thesis contributes to the SNfactory experiment, a precise and complete survey of nearby type Ia supernovae. Nodaways, these objects are actually known as the best standard candels for cosmology and thus are of great interest. The whole work has been done at Institute de Physique Nucléaire de Lyon (IPNL), in collaboration with other French (LPNHE, CRAL) and American (mostly LBNL) laboratories. This work supplies the calibration of the Supernovae Integral Field Spectrograph (SNIFS), SN factory's dedicated instrument. A study of the CCDs has been performed, as a collection of reference spectra for the flux calibration. The main contribution consists in a complete code for the punctual source (standard star) spectrum extraction form a pre-calibrated data-cube. The method chosen lies on PSF (Point Spread Function) photometry, necessayr here due to the small size of the observed field. The lost flux is thus estimated, and the measurement quality is in accordance with the experiment's goals: around one percent of error on the measured flux.


  • Résumé

    Cette thèse, effectuée à l'Institut de Physique Nucléaire de Lyon (IPNL), s'inscrit dans le cadre de l'expérience SNfactory, dédiée à l'observation précise d'un grand nombre de supernovae de type Ia. Ces explosions thermonucléaires de naines blanches, très lumineuses, sont aujourd'hui les meilleures chandelles standards connues et ont de ce fait un grand intérêt pour la cosmologie. Les travaux exposés ici contribuent à l'étalonnage de SNIFS, le spectrographe à champ intégral utilisé par SNfactory pour l'observation des supernovae de type Ia. Une étude des CCD a été effectuée ainsi que la collection de spectres d'étoiles de référence pour l'étalonnage en flux de l'instrument. La contribution principale a consisté en la réalisation d'un code complet pour l'extraction du spectre d'une source ponctuelle à partir du cube pré-étalonné de données. Le procédé choisi est la photométrie de PSF (Point Spread Function), nécessaire ici du fait de la petite taille du champ observé. Le flux perdu peut ainsi être évalué, et l'on atteint une qualité de mesure du flux de l'ordre du pourcent, objectif de l'expérience

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (198 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 191-198

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2006/188bis
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Centrale de Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2006/BLA
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.