Amplification et caractérisation de la proteine prion pathologique dans un modèle de souris transgéniques ovinisées et en culture cellulaire

par Céline Cordier

Thèse de doctorat en Biologie moléculaire

Sous la direction de Thierry Baron.

Soutenue en 2006

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Afin de caractériser les souches de l’agent des encéphalopathies spongiformes transmissibles, différents modèles visant à améliorer la propagation du prion pour avoir une réponse plus rapide pour la discrimination ESB/tremblante que la méthode consistant en l’inoculation de souris sauvages, ont été testésNous avons étudié la transmission de la tremblante et de l’ESB à des souris transgéniques sur-exprimant la PrPc ovine (TgOvPrP4 et TgOvPrP59) ou une PrPc ovine flaguée. Les souris TgOvPrP4 nous ont donné le plus court délai de survie et la meilleure discrimination ESB/tremblante tant sur le plan moléculaire, grâce à la caractérisation de la protéine prion protease-résistante (PrPres), qu’histopathologique. La production de cellules exprimant la PrPc ovine ou l’utilisation de lignées cellulaires exprimant la PrP de différentes espèces ne nous ont pas permis de propager la PrPres, sauf pour une souche murine (22L) dans une lignée de neuroblastome murin (N2a58). Nous avons envisagé une approche utilisant des cellules neuronales souches (CNS). On observe dans les CNS issues de souris C57Bl/6 ou TgOvPrP4 infectées par la souche de tremblante 22L une augmentation de PrPres au cours de la culture


  • Résumé

    To characterize the strain of the transmissible spongiform encephalopathies agent, several models were tested to try and improve the prion propagation. The general objective would be to obtain a faster answer for the BSE / scrapie discrimination than the current method which is the inoculation of wild type mice. We studied the transmission of scrapie and BSE in transgenic mice over expressing the ovine PrPc (TgOvPrP4 and TgOvPrP59) or an ovine flagged PrPc. Mouse TgOvPrP4 gave the shortest period of survival and the best BSE/scrapie discrimination, both onto the molecular studies, with characterization of protease resistant prion protein (PrPres) and histopathological method. Production of cells expressing the ovine PrPc or use of cell lines expressing the PrP of different species did not allow the propagation of the PrPres, but in N2a#58 murine neuroblastoma cell line with the scarpie strain 22L. We tried a new approach using neuronal stem cells (NSC). Experiments showed notably an increase of the PrPres during the culture in NSC derived from C57Bl/6 or TgOvPrP4 mice inoculated with 22L scrapie strain

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (131 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 118-131

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2006/121bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.