Évaluation de nouveaux inhibiteurs du virus de l'hépatite C dans différents modèles expérimentaux

par Vanessa Escuret

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Christian Trépo.

Soutenue en 2006

à Lyon 1 .


  • Résumé

    L'association IFN- pégylé/ribavirine permet d'éliminer le VHC chez environ 50% des patients atteints d'hépatite C chronique. Nous avons évalué l'activité antivirale de la ribavirine, de l'IFN-, et de nouveaux analogues de nucléosides et nouveaux IFN- variants dans les modèles du VDBV et des réplicons du VHC. Dans le modèle des réplicons, le 5-iodoéthynyl-2'-désoxyuridine et le 5-bromoéthynyluridine, ont une faible activité anti-VHC, supérieure à celle de la ribavirine. De plus l'IFN- variant GEA007. 1 a une activité antivirale plus puissante que l'IFN--2b associée à une plus grande efficacité de transduction du signal. Des modifications de la structure chimique des dérivés d'uridine pourront être étudiées pour augmenter leur activité antivirale. L'évaluation du GEA007. 1 lors d'essais cliniques permettra de savoir si l'augmentation d'activité in vitro s'accompagne d'un bénéfice clinique, en particulier pour les patients non répondeurs au traitement actuel


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (pagination multiple [233] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 353 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2006/48bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.