Les inégalités intersexes en EPS : injustices perçues chez les élèves à l'égard des notes, des interventions de l'enseignant et des interactions entre pairs

par Vanessa Lentillon

Thèse de doctorat en Sciences et techniques en activité physique et sportive

Sous la direction de Geneviève Cogerino-Duboudin.

Soutenue en 2006

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Des inégalités intersexes en faveur des garçons sont observables en Education Physique et Sportive au niveau des notes, des attentes et interventions de l'enseignant, des contenus enseignés et des interactions entre pairs, filles et garçons. Ces inégalités sont-elles perçues comme injustes par les élèves du second degré ? La réalité objective ne se confond pas avec la perception de cette réalité. Cette étude porte sur les différences d'attitudes et d'injustices perçues en fonction des caractéristiques sociales, psychologiques et scolaires des élèves. Au total, 1620 élèves ont été interrogés par questionnaire et 86 par entretien semi-directif. Les perceptions d'injustice sont stratégiques et dépendent de l'intérêt accordé à la récompense reçue. Tout ce qui est du domaine de la réussite, de la domination et du pouvoir affecte davantage les garçons en EPS, et tout ce qui est du domaine du relationnel et du soutien affecte davantage les filles


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (407, 179 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 764 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2006/71bis/1/2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.