Foie et tolérance périphérique : rôle des cellules dendritiques plasmacytoïdes et des cellules NK-T

par Anne Goubier

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Dominique Kaiserlian.

Soutenue en 2006

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Le foie est un organe connu empiriquement pour sa capacité à induire une tolérance immunologique des lymphocytes T (LT). Cette propriété pourrait s’exercer en particulier visà- vis d’antigènes alimentaires drainés de l’intestin dans le foie via la veine porte. L’objectif de ce travail de thèse était d’étudier l’implication du foie dans la tolérance périphérique et en particulier la tolérance induite par voie orale, en utilisant un modèle murin d’hypersensibilité retardée de contact (HSRC) spécifique d’haptène (DNFB), induit par des LT CD8+ spécifiques. Nous avons identifié deux types cellulaires enrichis dans le foie et doués de propriétés régulatrices/tolérogènes : i) Les cellules dendritiques plasmacytoïdes, capables d’induire une tolérance des LT CD8+ in vivo et jouant un rôle clef dans l’induction de la tolérance orale, et ii) les cellules NKT capables de réguler la réponse T CD8+ aussi bien au cours de la phase afférente que de la phase efférente de la réponse immunitaire


  • Résumé

    The liver is thought to contribute to systemic T cell tolerance, although the precise mechanism of its tolerogenic effect is unclear. This function could be particularely important to induce T cell tolerance to orally absorbed antigen circulating to the liver from the intestine via the portal vein. The aim of our study was to precise the role of the liver in peripheral tolerance and notably in oral tolerance by using a murine model of contact sensitivity to the hapten DNFB, induced by cytotoxic CD8+ effector cells. We have identified two subsets of cells enriched in the liver and involved in the regulation and tolerance of the immune response : i) the plasmacytoid dendritic cells which inhibit the CD8+ T cells response in vivo and play an important role in the induction of oral tolerance and ii) the NK-T cells able to regulate the CD8+ T cells response during the afferent and the efferent phase of the immune response

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (148 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 109-148

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2006/216bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.