Roman historique, novation littéraire et identité culturelle à l'aube du XXe siècle : autour de quatre romans historiques : Australie, Bengale, Egypte, Mexique

par Maya Boutaghou

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Jean-Marie Grassin.


  • Résumé

    A la fin du XIXe siècle, les empires coloniaux connaissent une modernisation culturelle et sociale en réponse au choc des cultures, et un éveil des consciences politiques stimulées par les idées des Lumières et les révolutions européennes. Le roman historique apparaît tel un outil de modélisation d'une conscience historique et de création d'une identité culturelle moderne. A partir de quatre romans historiques principaux : "El Cerro de las campanas" de Juan Antonio Mareos (Mexique, 1868) ; "His natural life" de Marcus Clarke (Australie, 1874) ; "Anandamath" de Bankin Chatterjee (Bengale, 1882) ; "Al Abbassa" de Jurji Zaydan (Egypte, 1906), nous analysons l'émergence du roman, dans des traditions diverses, selon trois approches : structurale, intertextuelle et esthétique, lesquelles révèlent les stratégies rhétoriques de ces écrivains réformateurs et, depuis le discours esthétisé du roman historique postcolonial, interrogent le rapport entre Histoire, littérature et politique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., (595 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Lettres et Sciences humaines). Service Commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Limoges (Bibliothèques). Faculté des Lettres et des Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 840-3 BOU
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.