Etre architecte : les vertus de l'indétermination : de la sociologie d'une profession à la sociologie du travail professionnel

par Olivier Chadoin

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Yvon Lamy.

Soutenue en 2006

à Limoges , en partenariat avec Université de Limoges. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    La profession d'architecte est le plus souvent décrite selon deux approches : une sociologie des professions et une sociologie du travail. Ces deux postures ont en commun de pointer la faiblesse de la cohésion professionnelle de ce groupe, ses difficultés à maintenir sa place dans la division sociale de l'acte de construire, et enfin la segmentation interne voilée par le terme "profession" qui subsume finalement un ensemble de positions et de parcours hétérogènes. Ces constats débouchent sur deux difficultés : d'abord, difficulté à cerner aujourd'hui une définition claire des limites de ce groupe social, ensuite, difficulté à saisir la nature du noyau dur d'une "expertise" ou d'une "compétence" des architectes qui leur permettrait de maintenir et d'imposer clairement leur position dans la division du travail de construction. Pourtant les architectes maintiennent leur place dans le monde de la construction. Ils auraient même plutôt tendance à y développer une "multipositionnalité". Ce travail propose donc d'abandonner la volonté de caractériser la "compétence" ou "l'identité professionnelle" des architectes, pour comprendre comment ils parviennent à maintenir leur présence dans le monde contemporain de la construction. Comment le titre d'architecte et les conceptions qui lui sont associées fonctionnent comme un capital mobilisable par ces derniers pour poursuivre leur existence et se maintenir comme "professionnels". L'hypothèse, testée à trois niveaux d'observation structurant l'organisation de la thèse (l'espace projet, celui de la maîtrise d'oeuvre et celui des marchés du bâtiment), est que, loin d'une "déprofessionnalisation" ou d'une "mutation d'identité", on observe chez les architectes une grande faculté d'adaptation liée au capital symbolique attaché à leur titre. Cette mobilisation professionnelle du groupe pour maintenir et faire valoir sa place est décrite sous le terme de "travail professionnel" entendu comme un regard sur les pratiques renvoyant à deux dimensions : à la fois travail de production du bâti architectural et travail de production d'une identité professionnelle, celle d'architecte.


  • Pas de résumé disponible.

Autres versions

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Pulim à Limoges

Être architecte : les vertus de l'indétermination : une sociologie du travail professionnel


Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par Pulim à Limoges

Etre architecte : les vertus de l'indétermination : de la sociologie d'une profession à la sociologie du travail professionnel


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (439 p. [sic])
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Lettres et Sciences humaines). Service Commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Limoges (Bibliothèques). Faculté des Lettres et des Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 316.334.2 CHA

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2006LIMO2013
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Pulim à Limoges

Informations

  • Sous le titre : Être architecte : les vertus de l'indétermination : une sociologie du travail professionnel
  • Dans la collection : Sociologie et sciences sociales
  • Détails : 1 vol. (383 p.)
  • Notes : Autre tirage : 2017.
  • ISBN : 978-2-84287-592-3
  • Annexes : Bibliogr. p. [373]-378. Notes bibliogr.

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par Pulim à Limoges

Informations

  • Sous le titre : Etre architecte : les vertus de l'indétermination : de la sociologie d'une profession à la sociologie du travail professionnel
  • Dans la collection : Collection "Sociologie et sciences sociales"
  • Détails : 1 vol. (384 p.)
  • ISBN : 2-84287-422-6
  • Annexes : Bibliogr. p. [373]-378. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • 978-2-84287-592-3 Être architecte : les vertus de l'indétermination : une sociologie du travail professionnel : cacher l(es) exemplaire(s)
  • 2-84287-422-6 Etre architecte : les vertus de l'indétermination : de la sociologie d'une profession à la sociologie du travail professionnel : cacher l(es) exemplaire(s)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Acheter en ligne

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Pulim à Limoges

Informations

  • Sous le titre : Être architecte : les vertus de l'indétermination : une sociologie du travail professionnel
  • Dans la collection : Sociologie et sciences sociales
  • Détails : 1 vol. (383 p.)
  • Notes : Autre tirage : 2017.
  • ISBN : 978-2-84287-592-3

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par Pulim à Limoges

Informations

  • Sous le titre : Etre architecte : les vertus de l'indétermination : de la sociologie d'une profession à la sociologie du travail professionnel
  • Dans la collection : Collection "Sociologie et sciences sociales"
  • Détails : 1 vol. (384 p.)
  • ISBN : 2-84287-422-6
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier. Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.