Ville et écriture au féminin : Québec et Montréal dans le roman féminin québécois des années soixante à nos jours

par Céline Gourdin

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Claude Filteau.

Soutenue en 2006

à Limoges , en partenariat avec Université de Limoges. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    Depuis les années soixante, en même temps que l'urbanisation continue sa progression, la littérature féminine ne cesse de prendre de l'ampleur dans le champ littéraire québécois. Cette thèse soulève la question de cette rencontre de la grande ville avec une "écriture au féminin" qui fait de Québec et de Montréal les hôtes de nombreux romans de femmes au Québec. La première partie de cette étude traite de la territorialisation de cette écriture et de la ville comme nouvelle forme du discours des femmes. La seconde partie s'intéresse au discours politique, social et idéologique des écrivaines, qui s'ancre dans l'espace humain de la cité. Enfin, la troisième partie examine, à la lueur des romans du corpus, le processus de remythisation d'un espace urbain désacralisé, ainsi que la grande ville comme nouvel espace de la quête identitaire des femmes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (448 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Lettres et Sciences humaines). Service Commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Limoges (Bibliothèques). Faculté des Lettres et des Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 91:82 GOU
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.