Etude des cibles transcriptionnelles du virus d’Epstein-Barr (EBV) et régulation de l’apoptose via le récepteur pro-apoptotique FAS (CD95) dans les lymphocytes B infectés par l’EBV : rôle de LMP1

par Christophe Le Clorennec

Thèse de doctorat en Médecine. Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Jean Feuillard.

  • Titre traduit

    Study of transcriptionnals targets of Epstein-Barr virus (EBV) and Apoptosis regulation by the pro-apoptotic receptor FAS (CD95) in EBV infected B cells : Role of LMP1


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'EBV est le premier virus transformant identifié chez l'homme. Il est associé aux lymphomes des déficits immunitaires, aux lymphomes hodgkiniens, aux lymphomes nasal de type T cytotoxique/NK, aux carcinomes du nasopharynx et aux lymphomes de Burkitt endémiques notamment. L’immortalisation des lymphocytes B par l’EBV implique la mise en jeu et le détournement de facteurs transcriptionnels cellulaires grâce aux protéines de latence de ce virus. Une protéine de latente virale, LMP1, protéine majeure transformante de l’EBV, joue un rôle essentiel dans cette immortalisation des lymphocytes B par l’EBV. LMP1 détourne les molécules de signalisation TRAFs/TRADD des TNF-R impliquées dans la signalisation des TNF-R (CD30, CD40 et Fas/CD95), ayant pour effet l’activation des voies de signalisation NF-κB, p38/MAPK et JNK1/AP1, et pour résultat de protéger en principe les cellules de l'apoptose et d'augmenter la prolifération cellulaire. Ainsi, la protéine LMP1 active constitutivement la voie NF-kB via ces deux domaines cytoplasmiques CTAR1 et CTAR2 provoquant l’activation constitutive de la voie de signalisation STAT1. Nous nous sommes intéressés en l’étude de certaines cibles transcriptionnelles activées par l’EBV. Ainsi, les travaux réalisés durant ma thèse ont porté, d’une part en l’étude des relations entre les cibles transcriptionnelles NF-kB, STAT1, p53 de l’EBV et l’apoptose, la prolifération des lymphocytes B, et d’autre part sur l’étude de la régulation du récepteur proapoptotique FAS (CD95) dans les lymphocytes B infectés par l’EBV. De plus, suite à cette dernière étude, nous avons débuté une étude sur l’effet apoptotique induit par la surexpression de LMP1 dans les LCLs infectées par l’EBV. Nous avons clairement montré dans notre modèle de lymphocyte B immortalisés par l’EBV en latence III, que le facteur de transcription NF-kB possède un rôle central dans la signalisation de LMP1, induisant une surexpression de facteurs pro-apoptotiques comme le récepteur de mort Fas/CD95. L’activation constitutive de STAT1 et de p53 est secondaire à l’activation de NF-kB par LMP1. En effet, l’activation constitutive de STAT1 par LMP1, dans ces lymphocytes B EBV+, est due à une boucle autocrine des IFNs, ces derniers étant induits en expression par NF-kB. De plus, nous avons montré que les isoformes de STAT1, STAT1α et STAT1β, participent aux deux processus physiologiques majeurs, la prolifération et l’apoptose. En effet, nous avons montré que l’isoforme majoritaire STAT1α est proapoptotique et que son inhibition par sa forme dominante négative, STAT1β, protège les lymphocytes B infectés par l’EBV contre l’apoptose induite par des agents génotoxiques comme la Fludarabine. En activant ces trois facteurs de transcriptions NF-kB, STAT1 et p53, régulant l’expression de FAS à la surface cellulaire des lymphocytes B infectés par l’EBV, LMP1 permet de sensibiliser ces lymphocytes B à l’apoptose médié par les lymphocytes T cytotoxiques du système immunitaire. Du point de vue de l'équilibre virus/hôte, ce processus permettrait l’élimination des lymphocytes B infectés par l’EBV restés en latence III, par le système immunitaire. De plus, la surexpression de LMP1 provoque une apoptose spontanée dans les lymphocytes infectés par l’EBV, et nos premiers résultats montrent que cette apoptose induite par LMP1 médiée par le récepteur FAS qui, étant surexprimé, s’agrège et s’auto-active indépendamment de FasL, provoquant ainsi une apoptose caspase dépendante. Nous suggérons que le médiateur induit par LMP1 permettant l’auto-activation de Fas dans les lymphocytes B infectés par l’EBV est le niveau élevé de ROS.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (320 f.)
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée
  • Annexes : Bibliogr. f. 181-244

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Santé). Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : M2006100H
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.