Vers la gestion intégrée des zônes côtières à Madagascar

par Saholy Harinirina Rambinintsaotra

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Michel Prieur.


  • Résumé

    La zone côtière occupe une place très importante dans la vie de l'homme. Sur le plan écologique, on sait qu'aujourd'hui, au même titre que les forêts et les terres agricoles, elle figure parmi les principaux systèmes qui entretenaient la vie sur terre. Elle revêtent également une grande importance sociale et culturelle. Sur le plan économique, elle offre des potentialités pour l'épanouissement de l'économie nationale. La biodiversité des zones côtières renferme des écosystèmes fragiles, et qui font l'objet de convoitise et de pressions anthropiques. C'est ainsi que dans ces zones, les menaces qui pèsent sur l'environnement sont très importantes. Par ailleurs plusieurs acteurs et instruments, notamment juridiques, entrent en jeu pour la gestion de cet espace. Face à ces richesses, aux différentes pressions qui pèsent sur les territoires côtiers, et aux multitudes de textes juridiques qui régissent cet espace, le concept de gestion intégrée des zones côtières est préconisé par les instruments internationaux. C'est principalement le chapitre 17 du plan d'action 21, adopté au sommet de la Conférence des Nations unies sur l'environnement et le développement (CNUED) organisé à Rio en juin 1992 qui est la base de ce système. Le recours à ces solutions globales et intégrées suscite une grande capacité d'adaptation quant aux différents concepts qui y sont menées. La question qui se pose est de savoir si le cadre juridique malgache est en mesure de faire face aux changements exigés par ce concept de gestion globale. Par rapport aux différents conflits qui interviennent sur l'espace littoral, des opportunités offertes par l'intégration entre le droit moderne et le droit traditionnel s'inscrivent dans une perspective de mise en œuvre de l'approche GIZC au pays.

  • Titre traduit

    Towards integrated coastal zone management in Madagascar


  • Résumé

    The coastal zones occupy a very important place in the human's life. They represent, like forests and the agricultural areas, the systems that maintained life on earth. The coastal zones biodiversity contain very weak ecosystems, which mostly suffer from human pressures. Facing this wealth, the different pressures on the coastal territories and the many legal texts that organize this space, the concept of integrated coastal zones management is recommanded by the international instruments. It is mainly the 17th Chapter of the Action plan 21, adopted by the United Nations Conference on Environment and Development (UNCED) organized in Rio in june 1992 which is the basis of this system. The interest of these global and integrated solutions causes a big capacity of adaptation concerning all the different concepts that are led. The main question is to know if the Malagasy legal setting is able to face the changes required by this concept of global management. In relation to the different conflicts that exist on the coastal space, many opportunities offered by the integration of the modern and the traditional right appear, in order to implement the integrated coastal zones management' approach in the country.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(492 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.441-467

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Droit-Sciences économiques). Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1111-2006-2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.