Studio d'artiste

par Elisabetta Orsini

Thèse de doctorat en Langues et littérature romanes

Sous la direction de Gilda Manganaro Favaretto.

Soutenue en 2006

à Lille 3 .


  • Résumé

    Un atelier d'artiste est en quelque sorte semblable à la chaussette qui fascinait tant Walter Benjamin. Enroulée et repliée sur elle-même, elle se façonnait un sachet dans lequel elle était contenue. Une fois extraite de ce sachet, elle se déployait et le sachet redevenait chaussette. Il faut entendre par là que l'espace de création appartient entièrement à l'artiste et qu'il s'étend dans l'espace de son esprit et de son corps. L'atelier d'art n'est autre que l'artiste lui-même : c'est un état de son esprit et donc un espace tout intérieur et mental. Au moment où l'artiste commence à travailler, l'espace de travail devient cependant aussi l'espace extérieur qui reflète une image séculaire de l'espace interne et le déploie. Le corps de l'artiste se prolonge dans son lieu de travail, qui devient partie intégrante de son corps en mouvement


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (530 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 512-530

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2006-64
  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2006-64-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.