Pertinence d'une approche biosociale de la personnalité dans la compréhension du comportement violent individuel : application à des patients schizophrènes et des patient dépendants à des substances

par Michel Jacques Vandamme

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jean-Louis Nandrino.

Soutenue en 2006

à Lille 3 .


  • Résumé

    Parmi les facteurs de risque de comportement violent, il est fréquent de dénombrer les troubles de la personnalité, la schizophrénie, et les abus de substances. L'association de ces variables serait notamment un facteur de risque majeur de comportement violent. Pour prendre en compte l'influence biologique et/ou sociale sur l'émergence ou l'expression de ces troubles psychopathologiques, une approche dimensionnellle et biosociale de la personnalité paraît utile pour appréhender la violence individuelle. Des patients schizophrènes violents présentent une dimension de caractère Auto-Transcendance caractéristique. Une pathologie de la personnalité, moins antisociale que borderline, serait vérifiée chez des patients schizophrènes violents et des patients toxicomanes incarcérés violents. Ces dimensions révéleraient que le comportement violent individuel est davantage lié à un profil particulier de la personnalité et serait davantage un défaut d'inhibition sociale qu'un défaut d'inhibition biologique

  • Titre traduit

    Utility of a biosocial approach of the personnality in the amprehension of the individual violent behaviour : using among schizophrenic patients and dependant patients


  • Résumé

    Among the risk factors of violent behaviour, it is frequent to count personality disorders, schizophrenia, and substance abuses. The association of these variables would be a particular factor of major risk of violent behaviour. To take into account the biological and/or social influence on the emergence or the expression of these psychopathological disorders, a dimensional and biosociale approach of the personality appears useful to apprehend individual violence. Violent schizophrenic patients have a characteristic character dimension of Self-Transcendence. A pathology of the personality, less antisocial than borderline, would be checked among violent schizophrenic patients and among violent imprisoned patients with former substance abuse. These dimensions would reveal that the individual violent behaviour is more related to a particular profile of personality and would be more one defect of social inhibition that biological one

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (448 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 275-342

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2006-53
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.