Le désœuvrement chorégraphique : étude sur la notion d'œuvre en danse

par Frédéric Pouillaude

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Catherine Kintzler.

Soutenue en 2006

à Lille 3 .


  • Résumé

    Cette étude commence par une historiographie des discours philosophiques sur la danse, y mettant en évidence l'oubli des œuvres chorégraphiques (Première partie). Il s'agit alors de faire retour vers la structure spectaculaire, seul lieu possible pour l'exhibition de la danse comme objet public et adressé, comme œuvre (Deuxième partie). Cependant, il faut encore s'interroger sur les conditions de survie d'un tel objet, sur sa pérennité, via la notation, la transmission orale, ou la vidéo (Troisième partie). Si cette survie est éminemment fragile, si les œuvres généralement disparaissent, les techniques de danse (qui sont à leur fondement) disposent d'ordinaire d'une pérennité plus grande (Quatrième partie). Enfin, un dernier temps est consacré aux enjeux de la notion d'œuvre au sein de la création contemporaine (Conclusion 1). A partir de quoi se déduit une classification générale des arts opposant le geste et la trace (Conclusion 2)

  • Titre traduit

    The choreographic inoperativy : a study upon the notion of work (of art) in dance


  • Résumé

    This study begins with an analysis of philosophical discourses upon dance, demonstrating the forgetting of choreographic works (First part). We now have to come back to the structure of performance, which only can exhibit dance as a public and addressed object, as a work (Second part). Nevertheless, we still have to analyse what makes it possible for such an object to survive, through notation, oral transmission and video (Third part). Fragile as this survival might be - since these works usually disappear -, dance techniques are generally more lasting (Fourth part). Eventually, a development is devoted to the issues raised of the notion of work in contemporary creation (Conclusion 1). From hence, we deduce a general classification of arts, opposing gesture and trace (Conclusion 2)

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par J. Vrin à Paris

Le désoeuvrement chorégraphique : étude sur la notion d'oeuvre en danse


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol.(418 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie f. 400-415. Notes bibliographiques

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2006-30-1
  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2006-30-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2006LIL30049
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par J. Vrin à Paris

Informations

  • Sous le titre : Le désoeuvrement chorégraphique : étude sur la notion d'oeuvre en danse
  • Dans la collection : Essais d'art et de philosophie , 0249-7913
  • Détails : 1 vol. (430 p.)
  • Notes : Autres tirages : 2010, 2014.
  • ISBN : 978-2-7116-2195-8
  • Annexes : Bibliogr. p. 405-417. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.