Architecture et musique : croisements de pensées après 1950

par Séverine-Alice Bridoux-Michel

Thèse de doctorat en Esthétique et sciences de l'art

Sous la direction de Joëlle Caullier.

Soutenue en 2006

à Lille 3 .


  • Résumé

    Après 1950, le monde artistique occidental est le théâtre de profondes mutations. Par rejet de la tradition académique ou par attirance pour le phénomène de modernité, les artistes et créateurs rendent alors plus perméables les frontières des différentes disciplines, multipliant les expériences poly-artistiques. L'étude des nouvelles problématiques issues de l'interdisciplinarité constitue notre première approche de ce phénomène. A partir de cette approche, nous présentons de multiples manifestations de la relation architecture-musique et tentons de cerner à travers celles-ci une typologie des formes de relation. Trois monuments font ensuite l'objet d'analyses plus poussées : 1/le Pavillon Philips de l'Exposition internationale de Bruxelles 1958 pour lequel architectes et musiciens (Le Corbusier, E. Varèse et I. Xenakis) collaborent à un projet dans lequel l'idée de diathèse semble émaner de la confrontation de créations indépendantes ; 2/ dans le deuxième objet d'étude, c'est la réflexion menée par K. Stockhausen sur la notion de "musique dans l'espace" qui prime et débouchera sur la réalisation de l'Auditorium sphérique du pavillon allemand de l'Exposition universelle d'Osaka 1970, en collaboration avec l'architecte F. Bornemann ; 3/ le travail de conception réalisé pour Prometeo de L. Nono et pour sa structure spatiale associée, œuvre de R. Piano, concrétise une troisième grande collaboration. Ces trois exemples partagent une même volonté de renouveler l'espace de représentation scénique traditionnel. En étudiant de tels projets, nous tentons de montrer comment la rencontre de l'architecte et du musicien peut ainsi témoigner d'une nouvelle conception du monde

  • Titre traduit

    Architecture and music : crossing of thoughts after 1950 : the collaboration of the architect and the musician from conception to completion


  • Résumé

    After 1950, the western artistic world is becoming the scene of profound mutations. By rejecting academic traditions or by attracting the phenomena of modernisation, artists and creators allow the frontiers of the different disciplines to become more permeable, thus multiplying poly-artistic experiences. Studying the new problems resulting from inter-disciplines constitutes our first approach to this phenomena. From this approach, we present multiple manifestations of the architectural musical relationship and we try to work out, through this, a typology of the forms of relation. Three "monuments" distinguish themselves and later become the object of more in-depth analysis : the first, "The Philips Pavilion" at the Brussels International Exhibition 1958, for which architects and musicians together, Le Corbusier, E. Varèse and I. Xenakis, collaborate in a project, whereby the idea of "diathesis" seems to emanate from the confrontation of independent creation. From our second subject, it is the reflexion led by K. Stockhausen on the notion of "music in space" which dominates. This results in the realisation of the "Spherical Auditorium" at the German Pavilion of the Universal Exhibition in Osaka in 1970, in collaboration with the architect F. Bornemann. Finally, conception and work carried out for Prometeo by L. Nono and for its associated spatial structure, work of R. Piano, solidifies a third major collaboration. These three examples share a similar purpose in renewing the space of traditional scenic representation. By studying such projects we are trying to show how the encounter between the architect and the musician can in this way witness a new conception of the world

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(596 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 575-589

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2006-46

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MFiche 223/3697
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.