Etude de l'influence de l'inflammation et de la flore microbienne sur la colonisation intestinale par Candida albicans de différentes lignées murines

par Samir Jawhara

Thèse de doctorat en Mycologie

Sous la direction de Daniel Poulain.

Soutenue en 2006

à Lille 2 .


  • Résumé

    Candida albicans, est le principal pathogène fongique chez l'Homme. Elle est en effet capable d'envahir différents tissus et de provoquer des candidoses superficielles ou profondes. La colonisation de la muqueuse digestive est la première étape qui contribue à l'installation de C. Albicans chez son hôte et représente dans la très grande majorité des cas le site de dissémination des candidoses systémiques. Notre travail concerne l'étude de la colonisation intestinale par C. Albicans, Nous avons développé un modèle chez la souris C57BL/6 de colonisation par gavage sur animaux sains ou ayant subi un traitement au DSS (dextran sulfate sodium) afin d'induire une pré-inflammation intestinale. En parallèle, le rôle de la galectine 3 (GAL3), une S-lectine impliquée dans les relations entre C. Albicans et les cellules hôtes, dont les cellules intestinales a été examiné en utilisant des animaux Knock-out pour le gène GAL-3. La colonisation a ete evaluée par retrocultures des féces des animaux. Les résultats montrent que l'induction d'une colite favorise la colonisation gastro-intestinale par C. Albicans des souris sauvages et Knock-out GAL3(-/-), celle-ci est cependant plus importante chez les souris sauvages. Les images obtenues sur coupes immunohistochimiques chez les souris sauvages et Knock-out GAL3(-/-) ont permis de localiser la levure au niveau de la lumière intestinale du côlon. L'analyse de la réponse immunitaire humorale des animaux infectés a montré que les souris sauvages et Knock-out GAL3(-/-) développaient une réponse anticorps anti-levures détectable 10 jours après gavage. La colonisation par C. Albicans ne semble pas aggraver les lésions intestinales objectivées par le score macroscopique et microscopique (analyse histologique de l'inflammation sur coupes de tissus). Cependant, la quantification des ARNm spécifiques du TNF-a, de l'IL-1b et de l'IFNg réalisée par la PCR quantitative en temps réel sur des portions de côlon des souris infectées, montre une réaction inflammatoire après traitement au DSS et colonisation par C. Albicans, cette dernière est plus importante chez les souris sauvages que chez les souris Knock-out GAL3(-/-) suggérant un rôle de la galectine 3 dans la régulation des processus inflammatoires induits par C. Albicans. Les résultats obtenus montrent que notre modèle de colonisation/infection par gavage de souris est reproductible et peut être utilisé dans la suite de nos expériences. Néanmoins, afin d'obtenir une meilleure quantification des levures au niveau des tissus épithéliaux, des expériences de PCR quantitative sont prévues, de même le rôle de l'effet probiotique de S. Boulardii sur la colonisation intestinale par C. Albicans au cours d'inflammation intestinales chez les souris sera exploré impliquant le modèle de colonisation par gavage.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (142 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 123-142

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. BU Santé - Learning center.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50.379-2006-68-C
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 9151
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.