Quand la démocratie se professionnalise : enquête sur les experts de la participation

par Magali Nonjon

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Frédéric Sawicki.

Soutenue en 2006

à Lille 2 .


  • Résumé

    Aujourd'hui la démocratie participative ne s 'affiche plus seulement dans des discours, elle s'incarne dans des pratiques. Les formes d'association des citoyens à la décision at aux débats publics se multiplient. Si quelques travaux récents ont analysé cette démocratie participative au « concret », peu ont été consacrés aux acteurs qui se sont spécialisés dans la gestion et l'animation des procédures participatives. Cette thèse y est consacrée. Plus précisément, elle analyse l'émergence et la consolidation d'un véritable marché professionnel sur ces enjeux. La première partie présente une sociographie de ce milieu professionnel. Elle re��vèle son hétérogénéité (diversité des origines socioprofessionnelles, absence de savoir-faire unifiés) mais aussi les tensions qui le structurent aujourd'hui. Elle montre ainsi comment ces acteurs s'évertuent dans leurs pratiques comme dans leurs discours à construire l'existence de deux « mondes antagonistes »  : celui des « militants » et des « professionnels » de la participation. La deuxième partie analyse plus particulièrement les conditions et les logiques de professionnalisation de cette « nébuleuse participative ». L'ensemble des facteurs qui ont contribué à la faire naître et à la structurer y sont reconstitués. Elle affirme notamment que les injonctions participatives véhiculées par le personnel politique et les pouvoirs publics ont facilité la construction d'une demande d'expertises participatives multiple, évolutive et largement indéterminée. Puis, tout en montrant que les trajectoires socioprofessionnelles contribuent à modeler des pratiques participatives spécifiques, elle suggère que la professionnalisation du milieu de la participation portent en eux-mêmes les germes de sa déprofessionnalisation. Au final , cette thèse rend compte d'un double mouvement / les « professionnels de la participation » contribuent à façonner les politiques participatives autant qu'elles les façonnent

  • Titre traduit

    When the democracy gets professional : inquiry on the experts in participative law


  • Résumé

    Participative democracy is nowadays not only asserted in discourses, it is also embedded in practices. The arrangements through which citizens are associated to decisions and to public debates are mushrooming. If several recent works have analysed the concrete forms of participative democragy, very few have focused on the actors who have been specialising in the management and organisation of participatives procedures. It is precisely the focus of this tesis. More precisely, it analyses the emergence and consolidation of a genuine professional market on these issues. The first part presents a sociography of this professional milieu. It reveals its heterogeneity (diversity in socio-professional origins, lack of a unified know-how) as well as the tensions which structures it today. Thus, it highlights how these actors are striving, in their practices as well as in their discourses, to construct the existence of two « antagonistic worlds » : those of the « activists » and of the « professionals » of participation. The second part more closely analyses the conditions and logics of professionalisation of this « participative nebula ». The whole factors that have contribued to its genesis and structuration are reconstructed. It is notably asserted that the participative prescriptions promoted by the political personnel and the public administrations have facilitated the development of a multiple, progressive and indeterminate demand for participative expertise. Further, whilst underlining that socio-professional trajectories are partaking in the shaping of specified participative practices, it is suggested that the milieu's professionalisation has also generated a tecnicisation and uniformisation of the services and of professionals ' profile. It finally ascertains that in the logics of this milieu's professionalisation are embedded the premises of its de-professionalisation. In sum, this thesis gives account of a twofold movement, i. E. Whilst the « professionals of participation » are contributing to th shaping of participative policies, the latter are also shaping the former

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (462 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 439-455

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque de Droit-Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50 374-2006-21-1 bis
  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque de Droit-Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50 374-2006-21-2 bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.