Fonctionnement des catalyseurs à base de palladium au cours de la réduction de NO par l'hydrogène : apport des spectroscopies in situ et operando

par Ivan Twagirashema

Thèse de doctorat en Structure et dynamique des systèmes réactifs

Sous la direction de Pascal Granger.

Soutenue en 2006

à Lille 1 .

  • Titre traduit

    Palladium based catalysts under running conditions during the reduction of NO by hydrogen : contribution of in situ and operando spectroscopies


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les études in situ par DRX et quasi in situ par XPS ont été effectuées pour suivre les modifications de la structure et de la surface des catalyseurs à base de palladium supporté sur la pérovskite LaCoO3, pendant la réduction de NO par H2 en présence d'un excès d'hydrogène ou d'un excès d'oxygène. L'étape de prétraitement sous H2 pur à 500°C du catalyseur Pd/LaCo03 conduit à la destruction de la structure pérovskite et à l'obtention des particules Pd° en contact avec CoOx et La2O3. La structure du catalyseur subit des modifications selon les conditions de réaction. Par exemple, le solide réduit évolue en présence d'un excès d'oxygène jusqu'à la reconstruction de la structure pérovskite dans le domaine de température de 600°C-900°C. Cependant ces transformations observées dans la masse se produiraient probablement à plus basse température d'après les résultats XPS. De tels changements induisent différentes propriétés catalytiques des solides pendant la réduction de NO par H2. La spectroscopie IR couplée à rétude catalytique (étude in situ et operando) a été effectuée afin d'étudier la nature des espèces adsorbées impliquées dans la réaction de transformation de NO par H2 sur Pd/LaCoO3. Les espèces nitrosyles adsorbées sur le cobalt ainsi que les espèces nitrites/nitrates ont été mIs en évidence et pourraient être impliquées dans la formation de N2 et N2O. Les analyses IR effectuées pendant les pulses successifs de NO/H2 et de NO/CO montrent la présence de différentes espèces nItrosyles pouvant agir comme intermédiaires réactionnels pendant la réaction NO+H2.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (181 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2006-318
  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2006-319
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.