Développement d'une méthode d'analyse des gaz par infrarouge à transformée de Fourier : application à la combustion moteur et à la dégradation de polymères additivés et non additivés

par Zakia Sebih

Thèse de doctorat en Structure et dynamique des systèmes réactifs

Sous la direction de René Delobel et de Serge Bourbigot.

Soutenue en 2006

à Lille 1 .


  • Résumé

    La spectroscopie infrarouge à transformée de Fourier (IRTF) est une technique d'analyse puissante de par sa capacité à caractériser plusieurs substances simultanément en un temps relativement court. Ainsi, nous avons choisi cet outil pour étudier les gaz issus des moteurs à combustion internes et issus de la dégradation de poudres de polymères ignifugés et non ignifugés. Notre travail s'est axé sur la quantification de gaz d'échappement réglementés, en l'occurrence le dioxyde de carbone, le monoxyde de carbone et les oxydes d'azote, générés par les véhicules automobiles à essence, et sur la détection en temps réel des gaz issus de la dégradation du co-polymère éthylène-vinyle acétate en présence ou non de retardateurs de flammes (RF). Une partie de cette étude à été consacrée au développement de la méthode de dosage des gaz d'échappement, en collaboration avec le Centre de Recherche, d'Innovation Technique et Technologique en Moteur et Acoustique Automobile (CRITT M2A). L'objectif a été d'évaluer l'IRTF pour la caractérisation des gaz d'échappement afin de fournir aux industriels automobiles français, qui ne disposent dans l'analyse de polluants que de baies standards, un nouvel outil de quantification. Nous avons ainsi, grâce à une étude comparative avec le système d'exploitation disponible au CRITT M2A, pu développer une méthode rapide et fiable par IRTF pour l'analyse des gaz d'échappement. Dans un second temps, une étude plus fondamentale a été dédiée à la détection des gaz issus de la dégradation/combustion de polymères en présence ou non de RF afin de mettre en évidence les interactions polymère/charges sur l'ignifugation des matériaux. Les deux agents en question sont l'hydroxyde de magnésium et le polyphosphate d'ammonium. Des investigations ont montré la synergie de ces deux substances sur l'ignifugation de l'éthylène-vinyle acétate et le mécanisme d'action en phase condensée est bien connu. L'objectif de ce travail consiste à déterminer les mécanismes de dégradation du système polymère - charges en phase gaz et de renforcer les compréhensions sur l'action ignifugeante de ces deux RF. A l'issue de cette étude, certains phénomènes se produisant en phase gaz ont pu être identifiés.

  • Titre traduit

    Development of a fourier transform infrared spectroscopy method for gas analysis : application to engine combustion and to degradation of filled polymers


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (278-[7] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 214-221

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2006-244
  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2006-245
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.