Le système aquifère de la région de Bangui (RCA) : conséquences des caractéristiques géologiques du socle sur la dynamique, les modalités de recharge et la qualité des eaux souterraines

par Alfred Doyemet

Thèse de doctorat en Dynamique et environnement sédimentaires

Soutenue en 2006

à Lille 1 .


  • Résumé

    A Bangui, les aquifères sont étroitement caractérisés par des hétérogénéités Iithologiques et des discontinués géologiques majeures. Les formations hydrogéologiques peuvent être regroupées en deux grandes catégories. I) celles de l'Aquifère Superficiel Poreux (ASP), constituées de matériaux latéritiques et d'argiles du Quaternaire, ont une perméabilité d'interstice réduite; ii) celles de l'Aquifère Profond Fissuré (APF) du Précambrien, à perméabilité de fracture (constituées de formations de la Yangana, de Bangui, de Bimbo). La tectonique leur a induit des géométries très complexes: une fracturation intense et des plis, à diverses échelles dont on distingue dans chaque cas trois familles. II s'agit, pour : les failles constituant trois familles subméridienne, N120 à 140 et N60 à 80 respectivement senestres et dextres. Les failles subméridiennes, inverses, correspondent à un chevauchement et sont antérieures aux deux autres, conjuguées qui sont cisaillantes et considérées comme tardives de l'orogenèse kibarienne ou précoces de celle panafricaine ; elles résultent d'un raccourcissement majeur subéquatorial ; les plis ont une surface axiale dont la direction moyenne varie entre N140 et N100 ; N45 à 70 et NS à N20 très redressés. Ces structures tectoniques ont favorisé la constitution de réservoirs dans les roches compactes par leur forte influence sur la géométrie de l'aquifère discontinu. Le fonctionnement des deux grands types d'aquifères définis a été étudié au travers de quelques points d'eau repartis sur la ville de Bangui. Ces points d'eau ont été suivis régulièrement pendant deux saisons, sèche et humide (de 2003 à 2005), du point de vue Physico-chimique, bactériologique et piézométrique. Sur la base des analyses des paramètres, ces aquifères, en étroites relation sont : i) sensibles à des évolutions saisonnières, ii) bactériologiquement pollués, iii) piégés dans la portion S de Bangui. En saison sèche, les eaux usées lessivées rapidement en saison humide par l'écoulement superficiel vers l'Oubangui, parviennent jusqu'à l'APF alimenté presque toute l'année par les eaux de l'Oubangui entrainant ainsi une accentuation inéluctable de la mauvaise qualité de l'eau dans l'APF. Afin d'améliorer la situation, il est proposé de faire un lessivage des nappes par une alimentation artificielle permanente des aquifères à partir de cours d'eau du secteur par l'intermédiaire des failles, drains naturels identifiés dans le socle.

  • Titre traduit

    The aquiferous system of the Bangui area (CAR) : consequences of the basement geological chracteristics on the dynamic, methods of refill and groundwaters quality


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (212 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 164-169

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2006-174
  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2006-175

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 06 LIL1 0080
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.