Étude physico-chimique de l'accumulation de métaux lourds par les lichens : impacts sur les voies de biosynthèse et interprétation du mécanisme de tolérance chez Diploschistes muscorum

par Mohamed Bouziane

Thèse de doctorat en Instrumentation et analyses avancées

Sous la direction de Jean-Pierre Huvenne.

Soutenue en 2006

à Lille 1 .


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est de contribuer à une meilleure compréhension de l'impact des pollutions atmosphériques sur les lichens dans des conditions expérimentales de terrain (région Nord-Pas-de-Calais. France). Le comportement accumulateur des métaux lourds chez Diploschistes muscorum a été étudié analytiquement via des molécules modèles et des acides lichéniques structuralement proches des molécules spécifiques à cette espèce. Par IRTF, les changements spectraux observés chez ces modèles ont été utilisés pour interpréter la complexation des métaux par l'ensemble des molécules du Diploschistes muscorum. La quantification de la fixation du métal effectuée par ICP-AES sur les mêmes modèles moléculaires, a été appliquée par la suite au thalle lichénique. L'ajout du zinc aux thalles non pollués montre que ce métal occupe des sites spécifiques La taille de l'ion Zn2+ favorise l'échange entre ce dernier et les macroéléments du lichen. Après extraction de diverses famIlles de molécules, à différents compartiments du thalle lichénique, les métabolites secondaires (extraits par le dichlorométhane) ont été identifiés par des techniques chromatographiques. L'interprétation de ces résultats révèle des modifications profondes du processus métabolique du lichen métallifère. Les métabolites de faible poids moléculaire, comme l'acide oxalique, jouent un rôle clef dans la fixation des métaux lourds. Leur abondance au niveau médullaire (à l'interface sol pollué-thalle lichénique), prouvée par le dosage enzymatique et par IRTF, limite les effets toxiques de ces pathogènes. Nous n'avons détecté qu'une faible dégradation de la chlorophylle A dans le lichen métallIfère par rapport au lichen témoin. L'augmentation de la production des chlorophylles et des caroténoïdes, favonsée par la métabolisation de l"azote et du dioxyde de carbone atmosphériques, permet de compenser la dégradation de la chlorophylle. L'ensemble de ces deux observations constitue une contribution au mécanisme de tolérance développé par le Dip!oschistes muscorum.

  • Titre traduit

    Physico-chemical study of the accumulation of heavy metals by the lichens : impacts on the pathways of biosynthesis and interpretation of the mechanism of tolerance at Diploschistes muscorum


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (184 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.174-184

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2006-57
  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2006-58
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.