La vie politique à la Réunion 1946-1982 : permanence de la question du statut

par Frédéric Payet

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Edmond Maestri et de Yvan Combeau.

Soutenue en 2006

à La Réunion .


  • Résumé

    Notre étude porte sur la vie politique à la Réunion, de 1946 à 1982 à travers le prisme de la question du statut. La constante de cette thématique est en lien étroit avec la problématique des rapports entre le département d'Outre-mer et sa "métropole". Elle acquiert à partir de la départementalisation, en 1946, une dimension qui focalise durablement une grande partie des débats politiques et constitue un enjeu central des consultations électorales. Jusqu'à la fin des années 1950, cette question du statut oppose une droite réunionnaise prônant une assimilation "mesurée" et un mouvement communiste qui défend une intégration totale et immédiate. A partir de 1959, c'est un projet autonomiste porté par le parti communiste réunionnais qui est développé à l'encontre d'un camp départementaliste et qui est assorti, à partir de 1971, d'un volet financier autour de l'idée d'une "aide globalisé" de la France. La problématique du statut se retrouve à l'épreuve d'autre enjeu comme l'idée de la régionalisation ou celle de rompre avec le seul axiome statutaire dans le débat de politique réunionnais. Elle perd de sa force avec le retrait du mot d'ordre d'autonomie en 1981.

  • Titre traduit

    Political life in Reunion 1946-1982 : permanence of the question of the statute


  • Résumé

    Our study relates to the political life of Reunion's island, of 1946 to 1982 in the prism of the question of the statute. The constant of this set of themes is in close link with the problems of the relationship between the overseas department and its "Metropolis". It acquires starting from the departmentalization, in 1946, a dimension which durably focuses most of the political debates and constitutes a central stake of the electoral consultations. Until the end of the years 1950, this question of the statute opposes a line in the island preaching a "measured" assimilation and a communist movement which defends a total and immediate integration. Since 1959, it is a separatist project carried by the Communist party Reunionnais which is developed against a camp departementalist and which is matched, since 1971, of a financial shutter around the idea of a "globalized assistance" of France. The problems of the statute are found the another stake proof like the idea of regionalization or that to break with the only statutory axiom in the debate of la Reunion's policy. It loses its force with the withdrawal of the watchword of autonomy in 1981.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (600, 180, 32 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie f. 1- 32. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de la Réunion (Saint-Denis). Service commun de la documentation. Droit-Lettres-Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de la Réunion (Saint-Denis). Service commun de la documentation. Droit-Lettres-Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de la Nouvelle Calédonie (Nouméa). Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH EXT 2006 PAY

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.