Contribution au développement d'actionneurs plus électriques : modélisation inverse et composants mécaniques spécifiques à une application aéronautique

par Gustave Nfonguem

Thèse de doctorat en Génie mécanique

Sous la direction de Jean-Charles Maré.

Soutenue en 2006

à Toulouse, INSA .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Contribution to the development of a more electrical actuator : inverse modelling mechanical components specific to an aerospace application


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le travail de recherche est réalisé dans le cadre d'un programme européen de recherche Power Optimized Aircraft, qui est destiné à la définition des stratégies et de solutions technologiques contribuant à la réduction de la puissance non propulsive des avions de ligne de type Airbus A330. L'étude en elle même, conduite en partenariat entre le Laboratoire de Génie Mécanique de Toulouse et l'équipementier Goodrich Actuation Systems, concerne l'élaboration de prototypes réel et virtuel d'une version plus électrique de l'actionneur du plan horizontal réglable (THSA) de l'Airbus A330. Elle porte essentiellement sur la génération par modélisation inverse du prototype virtuel de l'actionneur, à l'aide du formalisme Bond Graph bicausal. La première partie de l'étude est dédiée à la modélisation inverse et à l'analyse de la consommation de puissance du THSA actuel à motorisation hydraulique. Le comportement à vitesse nulle d'éléments de friction est convenablement modélisé par l'introduction du facteur de contribution d'effort ke. Un facteur de contribution de flux kf, permet de gérer le partage de la vitesse entre les deux sources de puissance dont est doté le THSA au niveau de l'élément mécanique de sommation. L'analyse de la consommation de puissance du THSA, quant à elle, met en évidence la pauvreté des données de vols types ainsi que de l'inconvénient du dosage par valve en termes de perte de puissance. La deuxième partie de l'étude est consacrée à la définition de l'architecture de la version électrique du THSA, avec un accent mis sur simplicité, la fiabilité et la redondance. Elle se prolonge par sa modélisation et par l'analyse de sa consommation de puissance. Une méthode d'optimisation de la géométrie de certains éléments mécaniques de la chaîne de transmission de puissance contribuant à la réduction des pertes est proposée. Le grand avantage apporté par le passage de la motorisation hydraulique à celle électrique est mis en évidence par la comparaison de la consommation de puissance des deux versions du THSA, gardant à l'esprit la différence du degré de finesse de leur modélisation. La dernière partie de l'étude traite de la modélisation et des essais d'un composant nouveau d'irréversibilité par arc-boutement (irreverseur). L'implémentation du modèle de l'irreverseur est délicate à cause de la présence de fortes raideur de contact, suggérant ainsi le passage à des logiciels plus appropriés à la modélisation de systèmes multi-corps. La conception et la mise en ouvre du banc d'essai de l'irreverseur nous a conduit à proposer un montage en balance, une architecture de re-circulation d'énergie et un environnement de simulation en temps réel

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 154 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 145-147

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2006/819/NFO
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.