Modélisation et analyse mathématique d'un système à non-linéarités distribuées : les réseaux hétérogènes de jonctions Josephson

par Lionel Loukitch

Thèse de doctorat en Mathématiques appliquées

Sous la direction de Jean-Guy Caputo.

Soutenue en 2006

à l'INSA de Rouen .


  • Résumé

    Nous développons un modèle continu / discret pour décrire l'évolution de la phase d'un ensemble de jonctions Josephson ponctuelles dans une cavité linéaire. Il s'agit d'une équation d'ondes avec non-linéarités portées par des distributions de Dirac. Ce modèle tient compte des couplages entre chaque jonction et la cavité. Il gère des jonctions de tailles différentes placées arbitrairement et peut être généralisé aux π-jonctions. L'analyse du problème statique explique l'influence sur le courant maximum statique γmax (H) à champ magnétique fixé de la taille et position des jonctions et de la distribution de courant. Nos résultats sont en accord quantitatif avec les mesures expérimentales. Nous obtenons une approximation qui permet de résoudre le problème inverse de la détermination d'un circuit à partir d'une courbe γmax (H) donnée. La dynamique d'un circuit à une jonction révèle deux solutions analytiques extrêmes permettant de comprendre la caractéristique courant - tension du dispositif. Ses résonances sont bien comprises même pour plusieurs jonctions, avec ou sans champ magnétique. Nous trouvons une troisième solution analytique, avec les kinks dans nos réseaux hétérogènes de jonctions. Nous pouvons choisir la taille et la position des jonctions pour sélectionner des résonances.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (200 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 166-171

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Rouen Normandie).
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.