Caractérisation de la qualité d'un environnement lumineux à l'aide d'outils de mesure vidéo-photométriques et de simulations en milieux virtuels

par Bruno Coutelier

Thèse de doctorat en Génie civil

Sous la direction de Dominique Dumortier et de Marc Fontoynont.

Soutenue en 2006

à Villeurbanne, INSA .


  • Résumé

    La caractérisation de la qualité visuelle d'un environnement lumineux se limite généralement à l'examen de certaines conditions de confort visuel. Cependant, plusieurs études ont montré que l'appréciation de cette notion de qualité faisait appel à de nombreuses autres dimensions perceptives. Notre étude a eu pour but de mettre en évidence des descripteurs de l'ambiance visuelle, basés essentiellement sur des rapports de luminance, qui semblent influer sur la perception des caractéristiques lumineuses d'un espace éclairé artificiellement. Plusieurs échelles descriptives ont ainsi été considérées (liées aux impressions de luminosité, d'espace, d'uniformité, de confort,. . . ) pour des scènes liées à des types de locaux différents (bureaux, salles de classe, chambres d'hôpitaux, musées, commerces, restaurants et salles de réunion). Ces environnements lumineux étaient présentés par le biais d'un simulateur de réalité virtuelle utilisant une technologie de stéréoscopie passive. Deux groupes de trente sujets ont pu juger les scènes projetées en suivant deux protocoles de tests psychométriques différents : un test de comparaison par paire (basé sur un protocole de différenciation sémantique) et un test d'ajustement (destiné à recueillir des jugements de préférence). Les jugements formulés ont ensuite été confrontés aux données photométriques issues de cartes de luminances produites par un vidéo luminance-mètre basé sur la photographie numérique et développé spécialement pour cette étude.


  • Résumé

    The characterisation of the visual quality of a luminous environment is usually limited to the examination of a few conditions of visual comfort. However, other studies have shown that the appreciation of this notion of quality requires other numerous perceptive dimensions. Our study has the objective to put into evidence those descriptors of the visual ambiance, based essentially on the luminance relations that appear to influence the perception of the luminous characteristics of artificially lit spaces. Some descriptive scales are considered in that way (related with the impressions of luminosity, brightness, space, uniformity…) for different kinds of places (offices, class rooms, hospital rooms, museums, stores, restaurants and meeting rooms). These luminous scenes presented by the way of a virtual reality simulator using passive stereoscopy technology. Two groups of thirty subjects have been asked to judge the projected scenes with two different protocols of spychomotric tests : one test of paired comparison (based on a semantic differentiation protocol) and one test of adjustment (used to collect preference judgements). This formulated judgement were compared with the photometric data issued from the luminance maps produced by a video luminance-meter especially developed for this study.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (300 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. à la fin de chaque chapitre

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Villeurbanne, Rhône). Service Commun de la Documentation Doc'INSA.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : C.83(3047)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.