Devenir des retardateurs de flammes bromés chez le rat et l'homme : caractérisation des métabolites et évaluation de l'exposition fœtale

par Anne Riu

Thèse de doctorat en Qualité et sécurité des aliments

Sous la direction de Jean-Pierre Cravedi.

Soutenue en 2006

à Toulouse, INPT .


  • Résumé

    Brominated flame retardants (BFR) are chemical compounds widely used for the manufacture of different equipments (plastics, textiles…), to prevent fire damage. Tetrabromobisphenol A and decabromodiphenyl ether are the largest sell BFR worldwide. These pollutants are found in the environment, in animals and in human. They could act as endocrine disruptors. Due to the limited amount of information available, it is currently difficult to assess the threat associated with human exposure to brominated flame retardants, one major knowledge gap being the lack of data regarding the metabolic fate of these compounds. We carried out detailed in vivo studies in pregnant rats, and compared human/rat metabolic in vitro studies, to investigate the biotransformation of tetrabromobisphenol A and decabromodiphenyl ether. Our results show that the biotransformations of BFR are a key point to understand their potential toxicity towards human

  • Titre traduit

    Metabolic fate of brominated flame retardants in rat and in human : structural characterization of biotransformation products and evaluation of fœtal exposure


  • Résumé

    Les retardateurs de flammes bromés (RFB) sont des composés chimiques incorporés dans différents matériaux (plastiques, textiles) pour leur conférer des propriétés ignifuges. Les plus couramment utilisés dans le monde sont le tétrabromobisphénol A et le décabromodiphényle éther. Ces polluants retrouvés dans l'environnement, chez l'animal et chez l'homme, sont susceptibles de jouer un rôle dans la perturbation des fonctions endocrines. Cependant, les données permettant d'évaluer le risque qu'ils représentent pour la santé humaine sont peu nombreuses. Compte tenu de ces éléments, des études de métabolisme du tétrabromobisphénol A et du décabromodiphényle éther ont été réalisées in vitro chez le rat et l'homme, et in vivo chez des rates gestantes. Le développement de méthodes analytiques appropriées a permis de quantifier puis d'identifier les produits de biotransformation de ces deux RFB, et de donner accès à des informations relatives à l'exposition foetale chez le rat. La complexité structurale des RFB et leurs biotransformations chez l'homme jouent vraisemblablement un rôle important dans l'expression de leur toxicité.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (248 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 145-157

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure agronomique. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2006INPT018A
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.