Modèles de calcul sur les réels, résultats de comparaison

par Emmanuel Hainry

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Jean-Yves Marion et de Olivier Bournez.

Soutenue en 2006

à Vandoeuvre-les-Nancy, INPL .


  • Résumé

    Il existe de nombreux modèles de calcul sur les réels. Ces différents modèles calculent diverses fonctions, certains sont plus puissants que d'autres, certains sont deux à deux incomparables. Le calcul sur les réels est donc de ce point de vue bien différent du calcul sur les entiers qui est unifié par la thèse de Church-Turing affirmant que tous les modèles raisonnables calculent les mêmes fonctions. Nous montrons des équivalences entre les fonctions récursivement calculables et une certaine classe de fonctions R-récursives et entre les fonctions GPAC-calculables et les fonctions récursivement calculables. Nous montrons également une hiérarchie de classes de fonctions R-récursives qui caractérisent les fonctions élémentairement calculables, les fonctions de la hiérarchie de Grzegorczyk et les fonctions récursivement calculables à l'aide d'un opérateur de limite. Ces résultats constituent donc une avancée vers une éventuelle unification des modèles de calcul sur les réels

  • Titre traduit

    Computation on the reals. Comparison of some models


  • Résumé

    Computation on the real numbers can be modelised in several different ways. There indeed exist a lot of different computation models on the reals. However, there are few results for comparing those models, and most of these results are incomparability results. The case of computation over the reals hence is quite different from the classical case where Church thesis claims that all reasonable models compute exactly the same functions. We show that recursively computable functions (in the sense of computable analysis) can be shown equivalent to some adequately defined class of R-recursive functions, and also to GPAC-computable functions. More than an analog characterization of recursively enumerable functions, we show that the limit operator we defined can be used to provide an analog characterization of elementarily computable functions and functions from Grzegorczyk's hierarchy. Those results can be seen as a first step toward a unification of computable functions over the reals

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.